« Bien s’entourer pour créer une startup »

« Bien s’entourer pour créer une startup »

11 Oct 2012

Pendant deux jours, le Club des créateurs & repreneurs d’entreprise 35 et la CCI Rennes organisent les Journées régionales de la création et reprise d’entreprise. L’occasion de faire le point avec Nicole Levelu, Responsable du service Création et reprise d’entreprise à la CCI, sur les tendances de l’année 2012 en Bretagne, notamment dans le domaine du numérique.

– Comment se porte la création d’entreprise en Bretagne ?
Plutôt bien, la Bretagne reste une terre d’entrepreneurs. Longtemps en avance sur le nombre d’entreprises reprises, depuis maintenant quatre ans, elle accélère sur la création..

– Quelles sont les tendances dans le contexte économique actuel ?
Si globalement, la création marque un peu le pas, (11 097 créations en 2011 pour 11 546 en 2010), les projets solides émergent. La part des auto-entrepreneurs est relativement faible. On trouve à la fois des projets innovants, de nombreux projets dans les secteurs liés à la santé, l’éducation, mais aussi les activités plus traditionnelles de restauration, ou de commerce, beaucoup ancré dans les systèmes de franchise ou de commerce associé.

– Quels sont les secteurs porteurs ?
Le secteur des services, avec 1800 créations en 2011 en Bretagne, est le secteur qui connaît le plus fort taux de croissance. Les services aux entreprises représentent 665 nouvelles entreprises, soit un taux de création de 12.4 %, et un taux de renouvellement du parc des entreprises de 4.6 %.

 

« Le numérique : un espace d’innovation illimité »

– Comment se situe le numérique ?
On innove dans les solutions liées aux éco-activités, aux évolutions des tendances de consommation, aux outils web et mobiles. Les économies d’énergies sont quant à elles le moteur essentiel des projets de construction.

– Quels débouchés constitue la création d’entreprise pour les jeunes diplômés des filières numérique ?
Le numérique est un espace d’innovation quasiment illimité, les débouchés sont donc nombreux pour de jeunes diplômés de la filière numérique, il y a encore de nombreuses applications et modèles économiques à inventer.

– Quels conseils donneriez-vous à un jeune créateur de startup dans le domaine du numérique ?
Un jeune créateur de startup numérique doit bien s’entourer, notamment s’il a besoin de lever des fonds rapidement ou d’accéder à un marché dont il ne connait ni les règles ni les accès. Il doit aussi penser modèle économique tout autant qu’innovation technologique, anticiper les efforts de commercialisation et de communication qui seront nécessaires à la réussite de son plan d’affaires. Enfin, il faut anticiper qu’une innovation qui peut lui paraître géniale pourra être difficile à faire comprendre et accepter par ses clients potentiels. De nombreux projets numériques amènent des changements importants dans les organisation et les usages.

– Comment se situera la Bretagne dans les années à venir, dans la création d’entreprises de la filière numérique ?
La Bretagne devrait être bien placée, de nombreuses écoles et universités offrent de très bonnes formations dans le domaine du numérique, et le réseau d’accompagnement monte en puissance pour répondre de mieux en mieux aux enjeux et attentes de ces créateurs.

Les Journées régionales de la création et reprise d’entreprise
Jeudi 11 et vendredi 12 octobre 2012
Parc des expositions de Rennes Aéroport
Le site internet de la manifestation

A ne pas manquer :
Lean Start up : une méthodologie agile pour développer votre clientèle , jeudi à 11h15
Ainsi que l’ensemble des Ateliers pratiques de l’Economie numérique et le programme du P2eB.

Billets similaires :