Union édition, dernière jeune pousse du Startup week-end

Union édition, dernière jeune pousse du Startup week-end

13 Déc 2012

Ce projet a été désigné vainqueur de la dernière édition à Lannion. Il lui reste maintenant à réussir le plus dur, le passage de l’idée à l’entreprise, tout en gardant les 7 personnes, aux profils complémentaires, qui ont travaillé dessus pendant 3 jours.

« Le marché du mariage », voilà la cible du projet Union édition, vainqueur du dernier Startup week-end Bretagne. L’idée est de proposer une « interface pour rassembler photos, vidéos et anecdotes », comme l’explique Thibault Delourme, à l’initiative du concept. En plus du regroupement de ces fichiers et témoignages, l’entreprise proposera un accompagnement, afin de formaliser le tout sous forme de livret. Telle qu’elle est imaginée, cette plateforme proposerait également une application pour « ajouter des photographies en temps réel », au cours de la cérémonie ou de la fête qui s’en suit.

Cette idée part d’un constat simple : si aujourd’hui la photo s’est fortement développée, il est parfois difficile de retrouver les clichés facilement ou de les partager. Thibault Delourme prend l’exemple « d’une grand-mère » qui « ne revoit jamais les clichés » après une fête de famille. C’est sur ce terrain qu’ont prospéré les sites internet permettant de réaliser des calendriers en ligne. Mais l’appui technique est en général minime voire absent. Dans le cadre d’Union édition, nom provisoire, il est ainsi imaginé « un accompagnement en trois temps » afin « d’aider à la rédaction du livret ». Un point qui fait toute la différence pour l’étudiant en Master EcoTIC.

12 000€ par mariage

En ciblant le mariage, l’équipe du projet, vise ainsi un marché de « 12 000 évènements par an », ayant « un budget moyen de 12 000€ » selon leurs estimations. Au delà de ces chiffres, les participants à ce moment privilégié souhaitent en garder une trace, étant peu regardant à la dépense. Cela se matérialise la plupart du temps par la traditionnelle photo des mariés sur la plage ou la photo de groupe à la sortie de la Mairie. Le mariage n’est alors qu’un « point d’entrée sur un marché » qui pourrait ensuite s’étendre aux autres fêtes de familles ou d’amis.

L’offre commerciale envisagée prévoit un prix d’entrée à 40€ pour un livret édité à l’unité. Avec un système de pack, ce prix serait cependant dégressif. L’inscription à la plateforme serait, elle, gratuite, avec une limite de temps dans la conservation des données. Au travers d’une enquête réalisée pendant le Startup week-end, l’équipe de Thibault Delourme a déjà recensé 60% de personnes intéressées parmi les plus de 200 interrogées. Le produit ne sera néanmoins pas disponible pour la prochaine saison, mais plutôt pour 2014. Un délai assez lointain, mais qui correspond en général à la durée d’organisation d’un mariage…

Plus :
Le récit du Startup week-end par Ouest-France entreprise
La page Facebook et le compte Twitter

Billets similaires :