Des entreprises rennaises à la conquête du mobile

Des entreprises rennaises à la conquête du mobile

1 Mar 2013

 

Les promesses du marché des applications en mobilité génèrent une dynamique entrepreneuriale. Portrait de trois jeunes pousses rennaises qui se sont lancées dans l’aventure des services mobiles à quelques mois d’intervalle.

 

SeeMeCab, créateur d’applications professionnelles utilisées sur le terrain

L'équipe de SeeMeCab

L’équipe de SeeMeCab

L’idée initiale de Morgan Bigot et Julien Cotteaux, qui ont cofondé cette société en avril 2011, était de créer une cabine d’essayage interactive. Sur les conseils de la technopole Rennes Atalante, ils participent à un concours et remportent une aide anté-création Oséo en 2008. Ils réalisent une étude de marché et prennent conscience qu’il est « trop compliqué d’attaquer le marché de la mode », se souvient Julien Cotteaux. Les deux entrepreneurs n’abonnent pas le concept, auquel le nom SeeMeCab fait écho, mais décident de le recentrer sur le domaine de la lunette. Ils conçoivent ainsi EVA Optique, une solution brevetée d’aide à la vente destinée aux opticiens, intégrant un système de capture photo des essayages.

Puisque leur credo c’est « d’améliorer la productivité des entreprises exerçant des activités en situation de mobilité », ils développent aussi ArchiReport, une application de suivi de chantier vendue à plus de 900 utilisateurs. Une partie de leurs prestations concerne la création de supports de communication web et mobiles, à l’image de catalogues numériques. Le chiffre d’affaires s’établit à 107 k € pour le premier exercice (avril 2011-septembre 2012). SeeMeCab n’a pas à proprement parler de locaux : Julien Cotteaux raconte être adepte du coworking pour « l’ambiance » et parce que c’est « économiquement intéressant ». Cette année, l’équipe devrait s’agrandir et rejoindre d’ici quelques semaines les bancs du nouvel espace de travail partagé, géré par la Cantine Numérique rennaise.

Mobizel, concepteur de services mobiles clés en main

L'équipe de Mobizel

L’équipe de Mobizel

Ce projet de Yannick Le Duc repose sur « l’envie de vouloir simplifier la mise en place des services mobiles ». Créée en février 2011, la société a été incubée à Télécom Bretagne avant de rejoindre la pépinière Gallium en août 2012. Le nom Mobizel allie mobile et business, avec une touche finale traduisant l’agilité. Le fondateur y voit aussi un « petit clin d’œil » à ses origines de Breizh Izel. Spécialisée dans la conception de services mobiles clés en main pour smartphones et tablettes, la société a de nombreuses réalisations à son actif, auprès d’acteurs institutionnels, culturels ou événementiels en particulier. Elle a été primée à l’issue du concours open data organisé par Rennes Métropole en 2011, avant de remporter le trophée « Passion Commerce » avec Dolmen Technologies l’an dernier.

Le fondateur de Mobizel pose un regard averti sur l’effervescence du marché mobile, dont l’essor n’est pas sans soulever quelques difficultés. Yannick Le Duc déplore ainsi que « l’image des fournisseurs de solutions de mobilité se trouve parfois entachée par le fait que certains acteurs ne répondent pas aux besoins des professionnels, et se rapportent davantage au monde des applications pour le grand public ». Il considère que c’est l’expertise de son équipe qui a permis à Mobizel de se démarquer jusqu’à « conquérir des clients mécontents de leurs premières expériences mobilité ». Avec un chiffres d’affaires de 330 k € en 2012, l’objectif est désormais de renforcer l’approche verticale du marché. Le nombre de collaborateurs devrait passer de huit à onze personnes.

Korrisoft, créateur de jeux vidéo et d’applications mobiles

Application My Cute Buddy

Application My Cute Buddy

L’entreprise est née en décembre 2010 du souhait de ses fondateurs, Philippe Coënt et Sandrine Garault, d’éditer des jeux vidéo sur smartphones et tablettes. Son nom mêle les références au korrigan, personnage légendaire que l’on retrouve dans le logo, et au software. Après une incubation à Télécom Bretagne, Korrisoft a intégré la pépinière Gallium de Rennes Métropole en octobre dernier. Ce studio de développement de jeux vidéo conçoit également des applications mobiles professionnelles et utilitaires. Les compétences liées au cœur de métier permettent d’« apporter du ludique dans les applications classiques » explique Jérôme Lavigne, qui a rejoint l’équipe dirigeante en tant que Directeur commercial.

Les références sont variées : aux côtés des applications divertissantes, on trouve des services d’apprentissage en mobilité, de cartes ou encore liés au second écran. Grâce à sa casquette d’éditeur, Korrisoft propose aussi des services de conseil marketing, du business model à la visibilité des applications sur les plateformes. La société évolue dans un « marché en pleine explosion », mais « le challenge des années à venir sera de créer des applications qui soient à la fois utiles, efficaces, performantes et différenciantes », observe Jérôme Lavigne. Sur l’année 2012, le chiffre d’affaires avoisine 100 000 €. L’effectif oscille entre six et dix personnes, mais devrait s’établir à une dizaine à la fin de l’année. L’entreprise prévoit de renforcer son pôle jeu avec l’exploitation de nouvelles licences, et de développer un pôle dédié aux jeux 3D et au serious gaming.

Plus :
Le site de SeeMeCab
Le site de Mobizel
Le site de Korrisoft

Billets similaires :