Avatars et cie, un rendez-vous pour comprendre le numérique

Avatars et cie, un rendez-vous pour comprendre le numérique

20 Nov 2013

Le festival dédié à l’innovation et au numérique débute ce mercredi 20 novembre à l’Antipode. Au programme, une semaine d’ateliers, de conférence mais aussi de bidouille et de concerts !

« Intelligence et stupidité artificielle », tel de thème de l’édition 2013 d’Avatars & cie. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, ce festival est « une manifestation dédiée aux thématiques de l’innovation et du numérique » comme l’explique Richard De Logu, directeur de l’association Bug, co-organisatrice de l’événement. Il ne s’agit pas d’un rendez-vous dédié aux geek, mais plutôt d’un « événement pédagogique en direction d’un public non initié », même si les sujets sont assez pointus. Les conférences les plus complexes, mais aussi les plus intéressantes, traiteront par exemple du « droit des robots », mais aussi d’intelligence artificielle et Big Data.

Mais Avatars c’est aussi beaucoup de fun, avec des installations farfelues auxquelles se confronter. Cette année, le visiteur pourra par exemple passer dans le Photomonteur, une installation interactive qui permet de vous prendre en photo avec les personnages qui peuplent les affiches des trois éditions de l’événement. Pour ceux qui préfèrent le son, Body Music propose de transformer l’espace en instrument de musique, à travers les mouvements du corps. Pour boucler ces installations en accès libre : « Les murs ont des yeux » par le collectif la Sophiste, qui interroge sur la vidéosurveillance, mais aussi le Musigraphe.

Arducoptère et Robot papier

L’objectif de ce festival est d’ailleurs de « partager cet intérêt pour l’innovation technologique » comme le rappelle le directeur de Bug, mais « tout en gardant un œil attentif », sur « l’ignorance de ces évolutions ». Il faut ainsi éviter de créer un nouveau fossé entre ceux qui maitrisent la technologie et les autres. D’autant que le numérique offre de « fabuleuses possibilités » pour Richard De Logu. Témoins, les différents ateliers proposés par le LabFab autour de l’arducoptère mais aussi des robots papiers pour les plus petits. Les grands pourront pendant ce temps, s’initier à la découverte de la lecture numérique.

Il va donc régner pendant toute la semaine un parfum de science fiction à l’Antipode, qui sera relevé par une soirée de clôture, samedi 23 novembre à partir de 0h. Si le thème de l’édition 2013 est finalement « très ancien et contemporain », il rappelle aussi que « progressent à grands pas les recherches en robotique d’assistance aux personnes, de surveillance et de défense (les drones notamment) ». A travers ces quelques jours, Avatars propose donc de « mesurer les enjeux, risques, apports dans les années à venir » de ces technologies. En somme, il s’agit de donner des billes au grand public, bien souvent livré à lui-même pour tenter de s’approprier les nouvelles technologies.

Plus :
La fiche de l’évènement sur le site de l’Antipode

Billets similaires :