Bouillants, le festival entre dans le jeu

Bouillants, le festival entre dans le jeu

26 Fév 2014

Le festival des arts numériques a commencé à lever le voile sur sa programmation. Comme pour chaque édition, un plateau d’artistes internationaux sera au programme, mais aussi de nouvelles collaborations qui donnent au festival une dimension supplémentaire.

« Le jeu (…) touche une jeune génération, les façonneurs du monde de demain ». Voilà ce qui a notamment décidé Gaëtan Allin, directeur artistique des Bouillants, à choisir ce thème pour son édition 2014. Le festival présentera plusieurs dizaines d’œuvres dans le domaine des arts numériques. A chaque fois, il s’agit « d’installations qui peuvent nous raconter une histoire par un biais (…) souvent interactif », comme l’explique Juliana Allin, présidente de l’association le Milieu, co-organisatrice du festival. Elles seront principalement présentent dans la laiterie de Vern sur seiche, du 6 avril au 1er juin, mais aussi délocalisées dans plusieurs lieux partenaires comme des gares « pour proposer des rencontres là où ce n’est pas prévu ».

L’auteur de Prison Valley en guest

La posture de Bouillants se veut également citoyenne, c’est à dire faire en sorte que « le visiteur se questionne sur ses propres usages » notamment du numérique pour Juliana Allin. Le directeur artistique abonde dans ce sens, expliquant que le numérique « est particulièrement sans frontière et riche de plein de choses mais avec des travers ». Plus largement, le festival essaie de proposer une « critique de la société, comment elle fonctionne » posant la question : « quel est le devenir de la société » ? Les artistes qui seront présents se montrent souvent engagés, cherchant à véhiculer un message tout autant qu’à proposer une expérience de jeu.

Gaëtan Allin explique en effet que ce sont « des artistes qui manipulent le numérique de toutes les façons possibles, qui ont tous le mérite de ne pas être gentil ». Parmi eux, David Dufresne, « un journaliste et vidéaste reconnu en 2010 pour la réalisation de Prison Valley » comme l’explique Sophie Batellier, coordinatrice du festival. Il a cette fois « créé un jeu documentaire, « Fort Mc Money », qui découle d’un travail d’immersion dans une petite ville du Canada transformée par la recherche de gaz de schiste. Le citoyen est ainsi invité à « participer aux décisions pour l’avenir de Fort Mc Money » qui a vu sa population multipliée par 10 en peu de temps. Un travail qui donnera lieu à une rencontre avec l’artiste, en présence de médias nationaux comme le Monde ou Arte.

Un jeu avec des châtiments corporels

On note aussi la présence de Antonin Fourneau, avec son Gost Pad, une manette qui « opère le jeu sans nous ». Le spectateur est ainsi invité à « tester sa culture G du jeu vidéo », en essayant de voir « en fonction des mouvements, de quel jeu s’agit-il ? ». Le collectif Fur sera de retour avec leur Painstation déjà vue à Bouillants 3. Il s’agit ici de jouer « au célèbre jeu Pong », avec une variante : « si vous faites une erreur vous allez recevoir un châtiment douloureux ». Au niveau local, d’autres collaborations sont mise en place, notamment avec Mille au carré, 3 hit combo ou Lisaa, dont un des étudiants, Jordan Le Cointre, a conçu l’affiche des Bouillants.

Pour décrypter ces installations, il est donné « une attention toute particulière dans la médiation » d’après Gaëtan Allin. Cela passe notamment par un « accompagnement des publics » proposé « tous les mercredis, samedis et dimanches à 16h ». Un travail avec le jeune public est également prévu avec un « atelier à la MJC Bréquigny pour concevoir un jeu vidéo ». Le festival souhaite en effet avoir « un objet qui rencontre son public, un vrai rapport d’appropriation ». C’est pourquoi il « invite à toucher à manipuler, à critiquer, bref à s’approprier ». La finalité restant toujours pour Sophie Batellier « d’avoir un recul par rapport à l’usage du numérique et la place qu’on lui accorde chaque jour ».

Plus :
Le site des Bouillants

Billets similaires :

No comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Bouillants sort le teaser de sa 6ème édition - Le Mag numérique rennais | Le Mag numérique rennais - […] Plus : Article de présentation de Bouillants #6 […]