L’employeur de vos rêves se trouve peut être à Québec !

L’employeur de vos rêves se trouve peut être à Québec !

20 Mar 2014

Lors de la 2ème journée de l’agence web Voyelle à Québec, nous avons eu l’occasion de rencontrer plusieurs entreprises du web Québécois. Elles ont été sélectionnées pour leur dynamisme, et l’originalité de leur pratiques, managériales notamment. Les 6 entreprises visitées :
Mirego / Libeo / Evolia / iXmedia et kabane / Capt’n / Num ADN

L’agence Mirego


Nous allons faire un focus sur l’agence Mirego qui a « marqué » les esprits de la délégation Française. Mirego est une agence digitale créée en 2007 qui développe des applications mobile. Elle est forte aujourd’hui d’une trentaine de salariés, dont 20 développeurs. L’agence travaille pour des clients comme La Presse (périodique québécois), Red Bull, Apple, etc.

Un décor de salle de jeux comme cadre de travail


Dès le début de notre visite, le cadre de travail nous semble « surréaliste ». Dans l’entrée sont affichées les valeurs de l’agence. (cf photo)photo. Ces valeurs sont la base de la relation Salarié / Agence. Les entretiens d’embauche vont servir à valider l’adéquation, l’adhésion du futur salarié à ces valeurs. Les compétences sont aussi validées, mais elles ne sont pas primordiales, tout comme les diplômes. Ici ce qui compte c’est la passion pour son métier et la curiosité qui permettent de garantir la progression du salarié et de la structure qui l’accueille.On continue la visite, et vous entrez ensuite dans un grand open Space très lumineux. Dès le premier coup d’oeil vous êtes attiré par les équipements « loisirs » qui agrémentent la pièce : table de ping pong, baby foot, wii, Playstation… Un quart de tour vers la gauche et vous découvrez une grande cuisine aménagée et équipée qui permet à chacun de déjeuner sur place. Toutes les semaines les salariés choisissent leurs lunch box qui sont payés par l’entreprise.photo (4) photo (5) photo (3)

Autonomie, responsabilisation, fidélité


Côté travail, chacun gère son planning. On arrive entre 8h et…11h, on repart entre 17h et… 21h, suivant l’activité, l’état d’avancement des projets. Pas de « badgeage » ou autre pointeuse. L’important c’est de respecter le cadre global de l’entreprise et que le travail soit fait. Si vous sortez un peu trop du cadre, comptez sur vos collègues (la communauté) pour vous remettre dans le « droit chemin ».

Tout est fait pour que vous soyez ici comme à la maison : vous pratiquez votre passion dans le cadre de votre travail, vous avez des activités ludiques avec des gens qui partagent à priori les même valeurs que vous (potentiellement des amis à terme), vous gérez votre temps en autonomie, vous êtes responsable de votre activité, on vous nourrit… Le discours de nos hôtes est bien rodé. On est méfiants nous les Français… on ne nous la fait pas ! Un modèle aussi libéral, ça ne peut fonctionner que sur un marché porteur. Qu’en pensent les salariés ? Et quelle est l’ancienneté moyenne dans l’agence ? Mystère…

Mais quand au cours de la visite, un développeur interrompt le discours du Vice Président pour se faire un café dans la cuisine (la machine à café est bruyante), on sent de la complicité entre les 2. Pas de reproche, de sourire gêné du développeur, pas de méfiance perçue. Alors on se dit que ce type de management fonctionne peut être, dans le fond… Et quand on apprend ensuite au cours d’une autre visite, qu’un designer est revenu travailler à l’agence pour retrouver l’ambiance Mirego après avoir fait une « pige » pour une agence Américaine qui le payait 3 fois plus, on comprend que l’attachement à l’Agence est fort.

La richesse du web Québécois ? Les individus bien sûr !


L’objectif de Mirego est clair : attirer et fidéliser les salariés dans un contexte de marché ou le chômage est inférieur à 5%. Ils ont bien compris que la richesse de l’entreprise vient d’abord des hommes qui la composent, de leurs compétences, leur ouverture, leur envie et capacité à changer, à progresser… Le premier client, celui qu’on veut séduire est interne : il s’agit du collaborateur ou futur collaborateur.

Et vous, vous en connaissez des agences Rennaises qui proposent ce type de relation salarié / employeur? En tout cas dans l’agence web rennaise Voyelle, fort de cette expérience et en phase avec nos envies et notre manière d’envisager la relation au travail, on y va tout droit !

Notre voyage à Québec se poursuit avec d’autres rencontres, des conférences, et notamment un retour d’expérience de LA PRESSE quotidien national Canadien qui a opéré sa mutation digitale de belle manière. Mais ça on en parle demain !

Billets similaires :