Et si vous partiez à Québec ?

Et si vous partiez à Québec ?

19 Mar 2014

L’agence web Voyelle est à Québec toute cette semaine pour le WAQ (Web A Québec). Ce salon se déroule du 19 au 21 mars. Objectif : s’ouvrir sur le marché du web Québécois et mieux le comprendre, découvrir les pratiques de ses acteurs, envisager des opportunités d’affaires, faire de la veille… et permettre à la communauté Rennaise d’avoir un retour d’expériences !

 

Le WAQ et la délégation Française

Cet événement est organisé par l’association Québec Numérique depuis 2010. 100 participants, puis 200, 400 et 600 aujourd’hui. Une délégation Française d’une quarantaine de personnes est représentée sur place pour cette édition 2014. Le World Trade Center CCI Rennes a organisé la logistique pour les acteurs Rennais, dont l’agence Voyelle est le seul représentant.

 

Quelles opportunités de carrière à Québec ?
Aujourd’hui Québec peut s’enorgueillir d’un taux de chômage très faible (4,5%).
Revers de la médaille, certains profils sont difficiles à trouver pour les structures locales…
On parle ici notamment des développeurs et des chefs de projets.

Les profils Français sont alors recherchés en priorité, avant les profils anglo-saxons dont la culture est finalement plus éloignée.

Quelques informations pratiques :
Un développeur junior est rémunéré en moyenne 40 000$ bruts annuel (1€ = 1,54$ donc 40 000$ = 26 000€). Le taux de charges pour l’entreprise est de 12%.
Les salariés travaillent 37,5h à 40h par semaine.
N’oubliez pas que si vous venez travailler à Québec il faudra alors « faire une croix » sur vos vacances « à la Française »… Ici la règle c’est : 3 semaines de vacances par an.
Traditionnellement on travaille de 9h à 18h. Par contre le déjeuner est avalé en 30 minutes maximum…

Si vous êtes passionné par votre métier et par le web en général, si vous êtes plutôt spécialiste que généraliste, et motivé par un management Anglo Saxon fait de coopération, de concertation, de partage de valeurs et objectifs, Québec est fait pour vous !

done deal

Peut on s’implanter à Québec ?
Créer votre structure sur place est possible , mais y aller seul est plus compliqué.
Mieux vaut vous appuyer sur un acteur local déjà implanté sur place.
Il vous aidera à mieux comprendre le marché et à franchir les obstacles pour l’obtention d’aides et du fameux Permis de Travail.

 

Quelques conseils pratiques avant de se lancer.
Prévoir des vêtements chauds ! (-30° la nuit dernière dans les rues de Québec)
Le Permis de travail est obtenu pour 1 à 3 ans. Il vous en coûtera à priori 2000$.
Ce permis s’obtient facilement, notamment si :
– vous êtes célibataire
– l’activité que vous venez mettre en place est déjà existante ou a généré des articles de presse, recommandations…
– votre activité va générer 1 ou plusieurs emplois à 3 ans

Bref, vendez vous, expliquez vos motivations, rassurez sur votre sérieux et sur les perspectives à venir pour votre projet.

Enfin, rentrez sur ce marché en toute humilité ! Malgré le « cousinage » entre le Québec et la France, pas question d’arriver en terrain conquis, c’est le meilleur moyen de se fermer des portes.

Humilité donc, mais aussi empathie et respect de l’autre sont les valeurs à respecter pour « percer ».

 

Demain sur le Mag Numérique Rennais : le résumé de nos visites dans 6 agences web de Québec. Au programme : management… sans managers, baby foot et open space à faire pâlir Google !

 

Billets similaires :