Un Web2day sous le signe de la French Tech

Un Web2day sous le signe de la French Tech

11 Juin 2014

Le festival nantais du numérique a fermé ses portes vendredi 6 juin 2014. Une édition pour la première fois sur 3 jours, qui a vu passer 1800 personnes et une secrétaire d’État au numérique. De quoi donner des ambitions et des envies de rayonnement à l’international.

Après quelques dizaines de conférences, un concours de startup et deux soirées animées, le Web2day a clôturé sa 5ème édition le 6 juin 2014. Un millésime qui « s’est plutôt pas mal passé » d’après Adrien Poggetti, directeur d’Atlantic 2.0, le cluster organisateur du festival. Il estime que les « intervenants » et « le contenu des conférences » étaient « extrêmement qualitatifs ». Autre point positif, les à côté avec « beaucoup de networking » et plus globalement de « la convivialité (…) dans cet événement ». Un temps fort a aussi marqué le démarrage du mercredi matin, avec la présence d’Axelle Lemaire, secrétaire d’État au numérique récemment nommée. Une « cerise sur le gâteau » que le directeur de la Cantine voit comme « une reconnaissance ».

L’ancienne députée aux français de l’étranger n’était pas là par hasard, avec une grosse actualité autour du dossier de la French Tech. Le mouvement lancé par Fleur Pellerin autour de l’entrepreneuriat numérique était d’ailleurs très présent à Stéréolux. A cela Adrien Poggetti avance 2 explications. Tout d’abord le dépôt de la candidature nantaise, pour laquelle il y avait « un peu de lobbying à faire ». Mais aussi « le lancement du French Tech festival », qui va se dérouler partout en France jusqu’au 27 juin. L’organisation a donc essayé, à travers certaines conférences, de « décrypter French Tech », avec la présence notable de David Monteau, directeur de la mission du même nom.

Malgré un beau succès, avec environ 1800 personnes, le directeur d’Atlantic 2.0 ambitionne plus. Il souhaite en effet « internationaliser l’événement » avec un public « plus européen que franco-français et même nanto-nantais ». Il faudra pour cela beaucoup plus de moyens notamment des collectivités, qui « prennent conscience de l’importance de l’événement ». La référence du Web2day reste en effet le South by Southwest qui se déroule chaque année à Austin au Texas. Pour rattraper son modèle, le festival nantais compte donc s’appuyer sur la puissance publique mais aussi sur le privé. Un rendez-vous de cette importance permettrait en tout cas de donner une belle visibilité à la toute jeune French Tech, qui peine pour l’instant à être visible au niveau mondial.

Plus :
Le site du Web2day

Billets similaires :