Avec TMS, le haut débit s’invite en mer

Avec TMS, le haut débit s’invite en mer

19 Déc 2014

Grand vainqueur des Trophées Images & Réseaux, le projet TMS vient d’engranger un nouveau succès avec une expérimentation concluante au départ de la Route du Rhum. Retour sur plus de deux ans de recherche pour démocratiser le haut débit en mer.

Le projet collaboratif TMS, pour Terminal Marine Stabilisé, a permis de développer une solution de communication 4G en mer, fiable jusqu’à une distance d’une dizaine de milles nautiques des côtes. Entretien avec Jean-Pierre Péronne, Wireless Product Manager chez Thales et coordinateur du projet.

Au final, à quoi ressemble la solution TMS ?

Jean-Pierre Péronne. TMS est en fait bien plus qu’un terminal. C’est un modem 4G/LTE auquel on peut ajouter une antenne et un système de positionnement automatique de l’antenne de façon à optimiser la qualité de transmission et la portée. En pratique, c’est un boîtier marinisé, donc capable de résister aux brouillards salins ainsi qu’aux effets de roulis et tangage, qui peut être placé en tête de mât d’un bateau et auquel on peut connecter un routeur Wi-Fi pour distribuer le haut-débit vers n’importe quel terminal à bord : PC, tablette, smartphone, etc.

Le pari des 10 milles nautiques est-il gagné ?

JPP. D’après les derniers essais en mer, nous faisons même beaucoup mieux. Nous parvenons à maintenir la communication jusqu’à 20 milles nautiques.  L’objectif initial des 10 Mbit/s à 10 milles nautiques est, en tous cas, largement atteint. La solution existe en trois déclinaisons : l’entrée de gamme avec une simple antenne omnidirectionnelle, la gamme intermédiaire avec en plus un stabilisateur mécanique pour compenser les mouvements du bateau, et la solution complète avec antenne multisectorielle et algorithme de pointage automatique vers la station de base la plus proche. Ce qu’il faut retenir, c’est que dans tous les cas TMS améliore considérablement les performances, comparé à un terminal 4G standard du marché.

Qu’est-ce que TMS change pour les utilisateurs ?

JPP. TMS est une solution de haut débit en mer à bas coût. Rien n’est encore fixé, mais pour donner un ordre d’idée, l’entrée de gamme se situera aux environs de 1000 euros. Chaque solution du marché a ses qualités et ses inconvénients : les communications satellites sont accessibles partout mais très chères en équipement et en coûts de communication, la VHF est également accessible partout mais le débit est très faible et les services sont limités. TMS vient en complément, avec un équipement et des coûts de communication bon marché, un débit bien supérieur à toutes les autres solutions, mais une couverture resteinte à la zone côtière.

Quelles sont les perspectives de marché ?

JPP. Pour l’instant, on en est encore au stade du prototype. Mais nous avons réalisé et fait circuler une fiche marketing dont les premiers retours sont très intéressants. Les applications potentielles sont multiples : la plaisance, la course en mer, la pêche, la sécurité, des systèmes de mesure montés sur bouée ou encore des éoliennes offshore. Partout où le haut débit est utile en zone côtière. Mais avant d’envisager une mise sur la marché, il faudra aller au-delà du projet, industrialiser les produits et réaliser des mesures sur le long terme. L’un des partenaires, MVG, étudie cette question.

Quel bilan après la Route du Rhum ?

JPP. La mer est un milieu difficile, très agressif pour les équipements, et où les conditions de propagation et de réception du signal sont complexes et changeantes. D’où l’importance de réaliser des expérimentations en mer tout au long du projet. Nous avons procédé à trois phases d’essai et participé à une opération début novembre au départ de la Route du Rhum. TMS s’incluait dans un essai à plus large échelle mené par Alcatel-Lucent sur les possibilités de la 4G.
Quatre terminaux TMS ont été installés sur des bateaux de secours en mer, de gendarmerie et sur celui-là même qui donnait le départ. Grâce à notre système, le point de contrôle central disposait d’images d’excellente qualité en temps réel pour surveiller la situation et prendre les meilleures décisions. C’était un vrai cas d’usage et une excellente occasion pour démontrer les possibilités de la solution.

TMS-Route-du-Rhum

TMS en bref
Terminé depuis novembre 2014, TMS réunissait cinq partenaires : Alcatel-Lucent, Deti, Microwave Vision Group, Telecom Bretagne et Thales. Le projet a été récompensé du prix Compétitivité et du Grand prix lors des Trophées Loading the Future organisés par Images & Réseaux le 15 octobre 2014.

Billets similaires :

No comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Autres liens | PORTFOLIO BTS - […] http://www.lemag-numerique.com/2014/12/avec-tms-le-haut-debit-sinvite-en-mer-6219 […]