Un bilan emploi 2014 positif pour les entreprises de Rennes Atalante

Un bilan emploi 2014 positif pour les entreprises de Rennes Atalante

9 Jan 2015

La technopole a fait les comptes des emplois générés par ses sociétés. La balance est une nouvelle fois très positive, avec des perspectives de diversification et d’évolution de ses locaux.

Plus de 400 emplois créés l’année dernière, c’est le constat que fait Rennes Atalante suite à son enquête Emploi 2014. Elle recense les créations et destructions de postes au sein de 322 entreprises technologiques qui sont adhérentes de la technopole ou implantées sur des sites qu’elle a labellisé. Seules 2 d’entre elles ont cessé leur activité l’année passée totalisant une suppression de… 2 emplois. Les 320 entreprises restantes compilent elles 18 045 personnes à la fin octobre 2014. Par rapport à l’année passée 907 emplois ont été créés et 475 supprimés, soit un solde net de 432 postes nouveaux. Il ne s’agit pas là d’un chiffre exhaustif de l’emploi techno dans le bassin rennais, mais d’un baromètre qui a l’avantage de dégager chaque année une tendance.

Au delà des chiffres, 2014 a été marquée notamment par les licenciements chez « les ingénieurs de Renesas et Alcatel Lucent » comme l’explique Claude Labit, Président de Rennes Atalante. Plusieurs salariés ont déjà su rebondir, en créant leur entreprise par exemple, preuve pour le Président de la technopole que « le territoire s’auto-organise suite à des suppressions d’emplois ». Côté développement économique, « ce sont les PME qui tirent la croissance » car elles sont « moins impactées par la crise ». En revanche les Entreprises de Service Numérique (ESN, anciennement SSII) ont un bilan qui « n’est pas aussi positif que les autres secteurs ». C’est pourquoi Rennes Atalante prévoit de « lancer une réflexion spécifique » afin de surveiller ces sociétés, nombreuses sur le territoire rennais.

Le numérique comme poids lourds en attendant les biotechs

Ces tendances montrent que le numérique reste un secteur important pour la technopole, représentant plus de 70% des entreprises et presque 80% des emplois. On l’oublie souvent mais il ne s’agit pas du seul secteur de Rennes Atalante. Cette diversification devrait d’ailleurs se poursuivre avec la mise en place du Biopôle, consacré comme son nom l’indique aux biotechnologies. Inauguré en 2015, il accueille déjà 4 entreprises et peut en recevoir 8 de plus. Le potentiel d’emplois est important pour Gaëlle Andro, 1ère vice-présidente de Rennes Métropole chargée du développement économique, pour qui ce secteur « en proportion apporte plus d’emplois » que le numérique.

Globalement, Claude Labit l’assure « on est sur une bonne année qui confirme 2013 ». Cela devrait se poursuivre en 2015, avec « la dynamique que créé la labellisation French Tech » d’après Gaëlle Andro. En ce début d’année, elle est illustrée par « le CES et la présence de Rennes dans ce pavillon [French Tech] » et même « une entreprise du territoire qui va se voir remettre un prix », en l’occurrence Hercules. L’année sera aussi marquée par « le démarrage des travaux sur la pépinière des Champs Blanc ». A terme il s’agira d’un espace de 4600m2 qui viendra remplacer Gallium Germanium en 2016. Autant de critères qui expliquent l’implantation d’entreprises comme OVH, qui « a déjà signé 16 contrats » depuis son arrivée à Rennes.

Plus :
L’article de Rennes Atalante avec le bilan complet
La CCI de Bretagne a publié une étude sur « l’économie numérique en Bretagne » dans son Repèred économiqued de décembre.

Billets similaires :

No comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Un bilan emploi 2014 positif pour les entreprises de Rennes Atalante | R'N'B : Rennes Numérique Bretagne ... et alentour - […] Article original disponible sur www.lemag-numerique.com […]