Les CCEF, une expertise pratico-pratique internationale

Les CCEF, une expertise pratico-pratique internationale

30 Jan 2015

« Les conseillers du commerce extérieur apportent une expertise pratico-pratique dans une démarche d’internationalisation » Dominique DUDA, Président Leroux & Lotz Timolor

En discutant avec Dominique Duda, Président de Leroux & Lotz Timolor (Réparation et construction naval) on comprend que faire partie du réseau des Conseillers du commerce extérieur français est avant tout une question d’expertise pratique dans un pays, un segment d’activité. Le réseau des CCEF breton, soit 41 conseillers, accompagne en moyenne une 15aine d’entreprises dans leur démarche avec une relation « intuiti-personae » qui favorise la mise en relation. Dans le monde, le réseaux des CCEF compte  4 300 conseillers présents dans 140 pays et aussi dans toutes les régions françaises. 

 

Dominique Duda est donc issu du marché de l’énergie. Ingénieur de formation, c’est au sein de Dalkia, filiale de Veolia Environnement et d’EDF qu’il a l’occasion en 2007 de prendre la Direction de Dalkia en Bulgarie. Cette expérience d’expatriation lui permettra en 2010d’intégrer le réseau des CCEF à la suite d’une nomination officielle. Les conseillers sont ainsi nommés par décret du Premier Ministre pour une période de 3 ans et doivent justifier d’une expérience et d’une expertise internationale et être cadre dirigeant ou chef d’entreprise. De retour en France en 2011, après une expérience au sein d’ERDF, il prend, fin 2013, la Présidence deLeroux et Lotz Timolor avec l’opportunité d’en faire l’acquisition dans un 2e temps. Ayant été CCEF en Bulgarie, il est candidat pour renouveler son statut de CCEFau sein du Comité régional breton.Son objectif estde « faire bénéficier les entrepreneurs bretons de sa connaissance du marché bulgare, des codes business, … ». Un CCEF apporte un accompagnement ponctuel, personnalisé, aux entrepreneurs désirant de développer à l’international. Il ne s’agit pas defaire des études de marchés ou d’autres expertises techniques qui peuvent être confiées  aux structures d’accompagnement dédiées comme Bretagne Commerce International par exemple. Il y a une complémentarité qui se joue pour assurer aux entreprises un maillage optimal dans l’accompagnement. Le pratico-pratique est ce qui prime dans le réseau.

 

Les Conseiller du Commerce Extérieur Français et la diplomatie française

La première mission des conseillers est d’apporter des informations sur leur segment d’activité aux ambassades et missions économiques, de l’information utile pour le développement des PME avec du vécu. Quant aux comités régionaux basés en France, ils sont au plus près des services de l’Etat et de la préfecture. Par exemple dans le cadre de la loi de modernisation économique (loi LME), le comité breton est intervenu auprès des parlementaires dans la rédaction d’un amendement concernant les entreprises dede trading international pour éviter qu’elles soient pénalisées par  les conditions de paiement imposées au sein de l’U.E

 

Du pratico-pratique pour les PME

La 2ème mission est de parrainer et d’accompagner les PME de façon personnalisée  dans leur développement à l’international avec des informations très pragmatiques basées sur une expérience dans un pays : les pratiques business d’un pays, les mises en contact, … « Par exemple, explique Dominique Duda, j’ai accompagné une PME qui voulait se développer dans le négoce d’engrais en Bulgarie en lui fournissant les contacts locaux lui permettant d’accéder aux bonnes portes rapidement ». C’est pour cela que l’un des critères de sélection est d’être en activité.

Au sein du comité breton, nous avons signé un partenariat avec le pôle I&R.Lors de la prochaine réunion du club International Images & Réseaux (MARS 2015, des CCEFbasés en Californie participeront en conférence téléphonique pour apporter leur vécu du marché américain dans les activités liées aux nouvelles technologies de l’information. Cette expertise de terrain liée au vécu dans un pays peut être très précieuse

 

Donner le goût à l’export aux étudiants

La 3ème mission principale est centrée autour de l’axe formation. « On encadre et accueille des VIE et surtout on intervient dans les écoles pour partager nos expériences et donner le goût à l’export aux étudiants. ». Ainsi en Bretagne le comité a participé à la mise en place d’une formation « Assistante Export » par l’UCOBS à Vannes. Définition du programme, intervention dans le cursus, les conseillers sont présents au plus prêt des étudiants.

Pour en savoir plus le site Internet ou prenez contact avec Darin Beach (dbeach@images-et-reseaux.com)

Billets similaires :