« Vous semblez présenter un usage problématique d’Internet » Mooc @ddict semaine 2

« Vous semblez présenter un usage problématique d’Internet » Mooc @ddict semaine 2

19 Jan 2015

2ème semaine pour le MOOC @addict. Souvenez vous de la 1ère semaine. La deuxième semaine se déroule sur le même format. Un début de semaine consacré à des contributions et une conférence en fin de semaine dédiée au numérique. 

Je commence donc la semaine en répondant à une série de questions pour mesurer mon « addiction » au numérique. Elle apparaît soyons claire comme PATHOLOGIQUE.

mooc semaine2

 

Le MOOC met alors à ma disposition une série d’outils pour m’aider à mesurer mon utilisation et à agir sur mon addiction.

  • http://www.moluti.com/ : extension pour Google Chrome permettant d’afficher son historique personnel de navigation sous diverses formes (graphiques notamment), permettant  de visualiser ses motifs d’utilisation. Son gros avantage est qu’elle utilise l’historique du navigateur, elle présente donc immédiatement des résultats, sans avoir à l’utiliser pendant une période.
  • http://anti-social.cc/ : outil de monitoring des sites visités, pour indiquer les plus fréquemment utilisés et donc potentiellement les plus consommateurs de temps
  • https://play.google.com/store/apps/details?id=pidevs.socialsaddict : application mobile (android) mesurant le temps passé sur différents réseau sociaux depuis son téléphone
  • https://inthemoment.io/ (iOS) : permet de mesurer le temps d’utilisation du téléphone/tablette et émet une notification quand une certaine limite est dépassée
  • http://www.checkyapp.com/ (iOS/Android) : compte le nombre de fois où le téléphone a été consulté

Même constat que la semaine passée sur la vidéo : difficile de trouver du temps pour revisionner la vidéo. J’attends pour cela le récap qui va être proposé demain.  Par ailleurs les enjeux du MOOC @ddict sont essentiellement sociologique. En effet je reçois un mail qui me propose de participer à d’autres enquêtes sur le sujet.  Un défi nous est également lancé : passer une journée SANS numérique. Et vous vous en pensez quoi ? Est ce vraiment une question à se poser ?

 

Billets similaires :