Le numérique déroutant pour les secteurs « traditionnels » ?

Le numérique déroutant pour les secteurs « traditionnels » ?

2 Mar 2015

Le numérique est un formidable vecteur de croissance ; mais il peut aussi dérouter. Bpifrance Le Lab, en collaboration avec Olivier Sichel, PDG du groupe LeGuide et membre du Comité national d’orientation de Bpifrance, publie « Le numérique déroutant », une réflexion sur le numérique comme facteur de recomposition des chaînes de valeur. L’analyse se concentre notamment sur l’impact du digital dans des secteurs à très forte densité de PME comme le tourisme, le transport de petits colis, la plasturgie et le bâtiment. Disrupter ou être disrupté, voilà en substance le choix auquel sont confrontées ces professions face à la révolution numérique…

numériquederoutant1

numeriquederoutant2

numeriquederoutant3

numeriquederoutant4

 

Qu’est ce que l’innovation déroutante du numérique ?

Le numérique des activités à périmètre variable

Le numérique des activités à périmètre variable

Innovation déroutante

Innovation déroutante

Identification de nouvelles chaînes de valeurs sur 4 secteurs « traditionnels »

L’enquête sur les  secteurs du tourisme, du transport, de la plasturgie et du bâtiment redéfinie des chaînes de valeurs économiques sur la base des apports du numérique et des nouvelles donnes.

Chiffres clefs des 4 secteurs étudiés

Chiffres clefs des 4 secteurs étudiés

Transport léger

La nouvelle chaîne de valeur du tourisme

Bâtiment

Plasturgie

Plasturgie

Avec cette étude, BPI France montre comment le numérique invente de nouveaux modèles d’affaires et de nouveaux partenariats pour réorganiser des filières sectorielles et créer de la valeur économique.

Alors après cette étude, que préconnise BPI France ?

1. Sensibiliser toutes les fédérations professionnels aux enjeux du numérique car c’est un facteur de productivité et une source de refonte profonde.

2. Favoriser les réponses collectives de PME et encourager la création de nouvelles entreprises (par le biais de financement d’entreprises innovantes ou par l’incubation)

3. S’appuyer sur la R&D notamment académique

4. Intégrer au niveau national la notion de protection des données

 

Retrouver le détail de l’étude

 

Billets similaires :