Saint Malo Mini Maker Faire 2015 : une belle édition, appelée à se dupliquer

Saint Malo Mini Maker Faire 2015 : une belle édition, appelée à se dupliquer

14 Avr 2015

L’événement autour de la bidouille et du Do it yourself a accueilli 3000 personnes les 11 et 12 avril au Palais du Grand Large. Un public qui a pu découvrir l’état d’esprit de ce mouvement, et tester la fabrication numérique.

Voir les photos de Saint-Malo Mini Maker Faire

Imprimante 3D, robots, sable lumineux ou encore kart monté avec un moteur de perceuse, voilà quelque uns des engins qu’il était possible de voir à la Mini Maker Faire de Saint Malo, le samedi 11 et le dimanche 12 avril 2015. Pour sa seconde édition, l’événement avait investi le Palais du Grand large afin d’y accueillir une centaine de Makers. Ce nombre d’exposants les a obligés à se mettre « 2 par stand » comme l’explique Jean-Baptiste Le Clec’h, coordinateur de la Maker Faire. Il estime par ailleurs que « la qualité des projets » était « supérieure » par rapport à l’an dernier. En outre, les Makers présents « se connaissent mieux », cela « devient une famille » selon l’organisateur.

Un énorme stand Leroy Merlin

Cela s’explique aussi par la présence de nombreux bretons, dont les FabLabs de la région, où de leurs habitués. Parmi les produits présentés, le robot de In Moov, open source et imprimé en 3D. Juché sur ses 2 roues, il a eu l’occasion de montrer ses derniers apprentissages et de serrer la main de du Maire de Saint-Malo, Claude Renoult.

A noter, la présence d’un photomaton dans lequel il faut hurler pour pouvoir prendre une photo. Ce qui donne un cliché plutôt… original ! Mais aussi, un stand dédié à la construction électronique à partir de Légo, par Play-Well TEKnologies.

Le plus grand stand était cependant sans conteste celui de Leroy Merlin, partenaire principal de la Mini Maker Faire. Des collaborateurs de l’entreprise proposaient ainsi de la découpe de bois ou de la soudure, notamment pour les plus jeunes. Ce soutien s’explique par un suivi du mouvement « depuis une dizaine d’année aux Etats-Unis » comme le détaille Pascal Malfoy, Directeur général délégué de Leroy Merlin France. La présence de l’enseigne à l’événement malouin s’explique d’ailleurs par la « rencontre avec Bertier Luyt », détenteur de la licence Maker Faire, sur les évènements similaires « à New York et San Francisco ».

Une dizaine de Mini en France, une grande à Nantes et Paris

Côté fréquentation, la Mini Maker Faire a accueilli « autant de visiteurs que l’année dernière » d’après Jean-Baptiste Le Clec’h, Une déception ? « On en veut toujours plus mais on est content » explique le coordinateur de l’évènement. Il reconnaît qu’en France le nom de l’événement « ne parle pas aux gens ». L’organisation doit donc « communiquer différemment » pour « arriver à toucher le grand public ». Il y a tout de même des motifs de satisfaction, comme le temps passé par les visiteurs, qui serait de « 5 à 6h en moyenne » pour les organisateurs. La France aurait au final « beaucoup de retard » sur la connaissance de ces évènements. Mais la différence avec d’autres pays s’explique aussi par un « manque de budget pour la communication ».

Pour évangéliser un peu plus en 2016, l’événement malouin sera de retour mais « avec des bateaux pour les Makers », comme l’explique M. Le Clec’h. La prochaine édition sera donc « plus axée vers la mer ». Une dizaine d’autres Mini Maker Faire devraient fleurir un peu partout en France, toutes organisées par le FabShop, qui détient la licence. Il est aussi prévu « une belle édition à Nantes », qui se déroulera « sur l’Ile avec les machines ». En 2016, il s’agira de « la seule édition non Mini [donc grand format] avec Paris » en France. La Capitale accueillera avant cela son édition 2015 en mai prochain, en même temps que la Foire internationale.

Plus : les photos de Saint-Malo Mini Maker Faire

Billets similaires :

No comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Saint Malo Mini Maker Faire 2015 : une belle édition, appelée à se dupliquer | R'N'B : Rennes Numérique Bretagne ... et alentour - […] Article original disponible sur www.lemag-numerique.com […]