Startup primée par EPA: Synon, agenda partagé

Startup primée par EPA: Synon, agenda partagé

1 Avr 2015

La rencontre régionale des startups Entreprendre pour Apprendre a récompensé mercredi 18 mars les projets de deux équipes d’étudiants de l’université de Rennes 1. Synon, doublement primée, a reçu le prix Coup de coeur des jeunes et celui du jury.

Synon, l’application d’agenda partagé pour smartphone

Synon est un projet d’agenda partagé né à l’Institut de Gestion de Rennes (IGR). Cette application pour smarphone permet de regrouper plusieurs agendas (Google, Samsung, Apple) sur un seul. Mais sa fonctionnalité la plus intéressante est la recherche de créneaux disponibles pour des réunions. L’organisateur peut sélectionner parmi les contacts de son téléphone les personnes avec lesquelles il veut se réunir, inviter celles qui n’ont pas encore installé l’application, et il visualise immédiatement les horaires libres sur lesquels se rencontrer.

C’est en cherchant un créneau…

L’idée est apparue lorsque les six membres de l’équipe, aux emplois du temps chargés, ont voulu trouver des créneaux pour chercher une idée d’entreprise pour le concours EPA. Ils ont ressenti le besoin d’une solution simple qui permette de trouver rapidement le bon moment pour tous. Pas convaincus par les applications existantes, persuadés de la nécessité d’une app pour smartphone (Android et iPhone) ergonomique, facile d’utilisation et qui ne renvoie pas sur le web (contrairement à ce que fait Doodle), ils ont décidé d’investir… le créneau. Leur réflexion est orientée utilisateur ; ainsi ils ont utilisé les commentaires laissés sur les applications d’agenda pour déterminer les attentes des utilisateurs.

L’équipe d’origine a intégré trois développeurs recrutés à l’ESIR, école avec laquelle l’IGR propose un double diplôme. Après avoir créé la version de l’app pour Android, le trinôme code actuellement l’application pour iPhone. Les deux seront disponibles sur les stores Apple et Google à la mi-avril.

Une version grand public gratuite, une version pro payante

Si la version grand public, gratuite, comportera de la publicité, le groupe travaille déjà à une version payante destinée aux professionnels. Garantissant une plus grande sécurisation des données, elle sera conçue d’après les besoins recueillis auprès des entrepreneurs. « Grâce au championnat, explique Florence Fabre, directrice communication, nous avons obtenus des conseils très précieux et pas mal d’ingrédients notamment pour la version payante, et beaucoup de rendez-vous avec des professionnels rencontrés sur notre stand ». L’équipe s’appuie également sur l’accompagnement d’Hervé Pastore (ITETIC, éditeur de websolutions) et Philippe Le Roux (Sillage, générateur de pages web personnalisées dont Le Mag a déjà parlé).

Le programme EPA prend fin en mai, mais les neuf créateurs de Synon comptent bien faire vivre leur startup au-delà de cette échéance.

Entreprendre pour apprendre

Lors de la rencontre régionale, étaient également en lice Voyager Sans BougerE3: une entreprise événementielle de mise en relation d’artisans RGE et de particuliers voulant faire réaliser des travaux (Université Rennes 1), Trotti’Park : un projet de parking pour trottinettes (Lycée De La Salle) et Bon débarras, qui optimise la vente d’occasion d’objets de particulier à particulier (Lycée De La Salle).

Le programme Entreprendre pour apprendre a pour objet de favoriser l’esprit d’entreprise chez les jeunes et de les mettre en situation d’appliquer leurs apprentissages par des tâches et objectifs concrets. Chaque année, le réseau EPA, présent dans vingt-deux régions, accompagne plus de 22 000 jeunes, avec des programmes adaptés aux différents âges: Notre Commune (écoliers du CE2 au CM2), Mini-Entreprises (collégiens et lycéens) et Start Up Programme (enseignement supérieur).

Plus
Le site de Synon ; à retrouver aussi sur Facebook et Twitter

Billets similaires :