Industrie du futur : les 10 solutions d’Emmanuel Macron

Industrie du futur : les 10 solutions d’Emmanuel Macron

20 Mai 2015

Lundi 18 mai, Emmanuel Macron était sur Nantes pour présenter la fusion des 34 plans Nouvelle France industrielle en 10 solutions résolument tournées vers l’Industrie du Futur. Eclairage sur les annonces.

L’outil industriel français,  une priorité

Les 10 solutions sont regroupées autour de marchés à potentiels avec un enjeu majeur, moderniser l’outil industriel français. Le numérique apparait en fil conducteur pour contribuer à la transformation des entreprises et fait ainsi tomber les cloisons entre industrie et service. Le projet « Industrie du futur » repose sur 5 piliers fondamentaux :

  • Développer l’offre technologique
  • Accompagner les entreprises dans leur transformation
  • Former les salariés
  • Renforcer la coopération internationale sur les normes
  • Promouvoir l’industrie du futur française.

Parmi les projets  technologiques structurants on retrouve la fabrication additive, la virtualisation de l’usine et les objets connectés et la réalité augmentée, 3 leviers sur lesquels la France doit s’appuyer pour acquérir un leadership européen, voire mondial. Et pour y parvenir des plateformes en régions pour permettre aux entreprises de mutualiser, des financements (Programme d’Investissements d’Avenir, Fonds Société de Projets industriels), des mesures d’accompagnement (avantage fiscal, prêt avec BPIFrance), des diagnostics personnalisés. Côté international l’Europe est clairement prioritaire, avec un focus particulier sur les appels à projets H2020 avec un objectif qui est de contribuer aux normes internationales. A titre d’exemple le projet a été construit pour s’interfacer naturellement avec la plateforme « industrie 4.0 » allemande avec des projets communs.

De 34 plans à 10 solutions

Depuis le lancement des plans de la Nouvelle France Industrielle, un travail considé- rable a été réalisé. Grâce à la mobilisation des chefs de plan, grâce aux 250 entreprises concernées, plus de 330 projets ont été soutenus à hauteur d’1,5Md€ par l’État pour un investissement total de 3,7Md€. Dans un soucis d’efficience, pour adresser plus directement les marchés et acquérir une dimension internationale plus forte, le gouvernement fait le choix du regroupement pour atteindra la commercialisation plus rapidement.

 

  • Nouvelles ressources: matériaux biosourcés et recyclés. Objectif d’ici 2020 : doubler le volume des matières premières d’origine végétale dans l’industrie chimique en France, monter à 50% le recyclage de déchets non dangereux.
  • Ville durable: eau, smart grid, rénovation thermique, industrie du bois. Objectif à 2020 : 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires et plus 110 000 emplois territorialisés.
  • Mobilité écologique : véhicule 2 L/100, borne de recharge, véhicule autonome, stockage de l’énergie. Objectif 2016 : 20 000 points de charge. Objectif 2021 : baisse de 30% des émissions de CO2 des véhicules neufs construits en France.
  • Transports de demain: TGV, navires écologiques, avions électriques, dirigeables et drones. Objectif 2020 : vendre 80 avions-écoles à propulsion électrique, baisse non datée de 50% de la consommation d’énergie des bâtiments.
  • Médecine du futur: santé numérique, biotechnologies médicales, dispositifs médicaux. Objectif 2017 : 50 000 patients en maladie chronique en télésurveillance médicale. Objectif 2025 : rétablir la balance commerciale française en matière de technologies médicales dont le déficit actuel est de 1 milliard d’euros.
  • Economie des données:  big data, supercalculateurs, cloud computing. Objectif 2020 : créer et consolider 137 000 emplois grâce au big data, maîtriser la technologie critique des supercalculateurs exascale permettant de réaliser 1 milliard d’opérations par seconde.
  • Objets intelligents: objets connectés, robotique, réalité augmentée, services sans contact, textiles innovants. Objectif 2020 : 8 millions de clients en paiement mobile, déployer une application de billettique interopérable dans 50% des villes de plus de 200 000 habitants.
  • Confiance numérique: cybersécurité, souveraineté télécom, nanoélectronique, logiciel et systèmes embarqués, satellite à propulsion électrique. Objectif 2020 : développer la capacité 5G par mille, croissance annuelle des parts de marché à l’export de la cybersécurité de 30%, la moitié des ventes en satellites tout électrique.
  • Alimentation intelligente : l’ex-plan agroalimentaire est recentré autour de l’alimentation fonctionnelle, des emballages du futur, du froid durable et de la sécurité alimentaire. Objectif 2017 : modernisation de 30% des abattoirs industriels et recrutement de 90 000 personnes pour la filière.
  • Industrie du futur: pour développer une offre technologique, accompagner la transformation des entreprises, former les salariés, coopérer à l’international.

Parmi les mots clefs de l’intervention d’Emmanuel Macron on peut retenir « synergies », « passerelles », « modernisation », « technologies », « marchés », « europe », « formation ».

Billets similaires :