Quelle R&D pour la défense de demain ?

Quelle R&D pour la défense de demain ?

16 Juil 2015

Avec un budget prévu de crédits annuels amont de 0.73Md€ en moyenne en faveur de la R&D de défense, la DGA publie les objectifs, axes d’effort de recherche à privilégier d’ici à 2019. Des orientations qui ont pour ambition de donner à notre pays le niveau d’autonomie requis et de susciter des initiatives au sein des acteurs français concernés par ces technologies. Tour d’horizons des attendus « Nouvelles Technologies ».

 

Qu’est ce que la S&T de Défense ?

La S&T de défense désigne l’ensemble des recherches et études appliquées rattachées à un besoin militaire prévisible en matière d’armement. Les travaux permettent de préparer les réalisations des futurs systèmes de défense et ont pour vocation de faire progresser le niveau de maturité des technologies avec des échéances d’application entre 2 et 15 ans. Ainsi l’application opérationnelle des technologies ambitionnées dans la S&T 2014-2019 est à horizon 2030 et ceux de manière équilibrée sur toute la chaîne de montée en maturité des technologies.

agrégats

 

La priorité de la S&T est d’assurer par des démonstrations en environnement représentatif ou opérationnels, les levées de risques qui permettront aux technologies requises d’être disponibles.

maturité

Quels sont les principaux dispositifs de soutien ?

Les principaux soutiens sont :

  • Les bourses de thèses et le financement de post-doctorats
  • Les appels à projets ANR avec des programmes tels
  • qu’ASTRID
  • Les subventions des appels à projets du ministère de l’industrie (RAPID, FUI, …)

Force est de constater la coordination avec les autres investisseurs nationaux, une concertation avec la recherche civile nationale, mais aussi Européenne. En effet dans son document la DGA insiste sur le fait que la S&T doit contribuer à la structuration d’une base industrielle européenne performante avec à la clé notamment les coopérations avec le Royaume Uni. Les programmes H2020 sont donc également visés.

Quelles priorités technologiques ?

Le document proposé par la DGA décrit chaque technologie, ses enjeux et priorité. Les biotechnologies, la cybersécurité (protection, défense, continuité), l’embarqué transverse, le Big Data appliqué au renseignement et à la surveillance, les systèmes d’information et de communication souverain (HF, transmission de données, interopérabilité des SI, …), la robotique  au service de la communication, de la sécurité, du traitement de l’information et du cognitif, la photonique ou encore les dispositifs immersifs d’apprentissages font partie des priorités technologiques aux côté de l’aéronautique ou de l’armement. Autant de sujets où l’ensemble de l’écosystème de l’Ouest, laboratoires, PME et grand groupes, ont une carte à jouer.

renseignement

cyber

SI

Consultez le document

 

 

Billets similaires :