4 nouveaux livres blancs sur la Souveraineté Télécoms

4 nouveaux livres blancs sur la Souveraineté Télécoms

23 Oct 2015

L’action Souveraineté Télécoms de la solution Confiance Numérique, dont les premiers travaux au sein de groupe de travail ont commencé il y a près de 18 mois, réunit les grands acteurs du numérique en France avec pour ambition de doter la France des fondations de sa future économie numérique en bâtissant les réseaux de demain. 

Il s’agit d’un axe majeur de la stratégie de la Nouvelle France Industrielle qui répond à deux enjeux stratégiques : développer la compétitivité mondiale de l’industrie française face à la numérisation des usages et assurer la maîtrise par la France d’infrastructures numériques stratégiques pour sa sécurité et sa croissance.

Le développement des usages numériques dans des domaines aussi variés que la santé, l’éducation, les transports, les échanges commerciaux, les services publics, nécessite des infrastructures de télécommunication toujours plus performantes, sécurisées et évolutives.

La France dispose aujourd’hui, en ce domaine, de nombreux atouts technologiques et commerciaux grâce à des leaders mondiaux, des acteurs nationaux et internationaux forts, un réseau de start-ups et de PME innovantes et exportatrices, et enfin un maillage important d’établissements de recherche.

L’action Souveraineté Télécoms de la solution Confiance Numérique regroupe plusieurs de ces acteurs (grands groupes, PME, start-ups, laboratoires académiques, pôles de compétitivité, IRT et acteurs publics concernés) qui se sont retrouvés pour lancer plus d’une quinzaine d’actions autour de quatre thèmes majeurs :

  • Le Très Haut Débit fixe ;
  • Le Très Haut Débit mobile ;
  • Les Infrastructures sécurisées et la Virtualisation des réseaux ;
  • Les Radiocommunications sécurisées.

Aujourd’hui, des premiers résultats voient le jour avec la publication de quatre livres blancs (sur la 5G, le LTE eMBMS, l’Internet des Objets et les petites cellules radio), issus des groupes de travail correspondants, et que vous pouvez télécharger ici :

(Membres du groupe de travail : Alcatel-Lucent ; Bouygues Telecom ; EBlink ; Ericsson ; Iliad Free ; IRT b<>com ; Orange ; Pôle Images & Réseaux ; Sequans Communications)

(Membres du groupe de travail : Alcatel-Lucent ; Bouygues Telecom ; Expway ; Orange ; Sagemcom ; Sequans Communications ; TDF ; TelecomParisTech)

(Membres du groupe de travail : Actility ; Alcatel-Lucent ; Bouygues Telecom ; EBlink ; Iliad Free ; Orange ; Sagemcom ; Sequans Communications ; Sigfox ; TDF)

(Membres du groupe de travail : Alcatel-Lucent ; Bouygues Télécom ; Iliad/Free ; JCDecaux ; Ericsson ; Orange ; Numericable-SFR ; TDF)

 

Membres de l’action Souveraineté Télécoms :

Alcatel-Lucent (Philippe Keryer – chef de projet)

Actility, Airbus Defence and Space, ANSSI, Bouygues Telecom, BPI France, Commissariat Générale à l’Investissement, EBlink, Ericsson, Expway, Hub One, Iliad Free, Inria, IRT b<>com, IRT SystemX, JCDecaux, LINCS[1], Ministère de l’Education Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Ministère de l’Industrie de l’Economie et du Numérique / Direction Générale des Entreprise, NOVEA, Numéricable-SFR, Orange, Pôle Images & Réseaux, Pôle Systématic, Sagemcom, Sequans, Sigfox, TDF, TelecomParisTech, Thales

 

[1] LINCS : Laboratory of Information, Networking and Communication Sciences  (Inria, Université Pierre et Marie Curie, Institut Mines-Télécom, Alcatel-Lucent, IRT SystemX)

Billets similaires :

No comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pourquoi le LTE eMBMS a de l’avenir ? - Le Mag numérique | Le Mag numérique - […] le LTE eMBMS a de l’avenir ? 23 octobre dernier, le plan Nouvelle France Industrielle Souveraineté Télécoms publiait 4 livres blancs sur…