Rennes, ville durable, aura son jumeau virtuel

Rennes, ville durable, aura son jumeau virtuel

22 Jan 2016

Le jumeau virtuel de la ville de Rennes développé dans le cadre du projet Digital Twin City sera utilisé pour produire un démonstrateur « ville durable ». Une vitrine à la fois Smart et Green pour le savoir-faire local et un modèle de co-design urbain et de concertation citoyenne.

C’est l’histoire d’une coopération au long cours entre l’agglomération rennaise et Dassault Systèmes, avec une succession de projets complémentaires. Elle a commencé avec la société Archivideo sur le thème de la maquette numérique 3D. Puis s’est poursuivie, à partir de 2013, année où Dassault Systèmes a acquis la PME, par la mise au point d’outils de simulation multicritères de la ville. Il s’agit alors du projet 3DEXPERIENCity qui permet prendre en compte l’ensemble des systèmes qui constituent la ville au sein d’une plateforme collaborative. Puis, récemment, du projet Digital Twin City qui ambitionne de développer une base de données systémique du territoire, capable de fédérer les différents acteurs de l’aménagement autour d’un même référentiel. Ces deux projets sont en cours.

Aujourd’hui, un nouveau projet vient compléter les précédents. C’est l’un des 11 lauréats de l’appel à projets « Démonstrateurs industriels pour la ville durable » retenus par les ministères de l’Écologie et du Logement juste avant Noël. Il s’agit cette fois d’ouvrir le jumeau digital de la ville à des innovations technologiques et sociétales et démontrer le savoir-faire local en termes de design urbain interdisciplinaire et de concertation citoyenne. Le consortium réunit Rennes Métropole, Dassault Systèmes et Images & Réseaux.

Une plateforme ouverte

Pour François Gruson, aujourd’hui conseiller R&D et stratégie chez Dassault Systèmes, l’ensemble de ces projets poursuivent un même objectif : « bâtir une solution autour de la ville systémique tout en développant un écosystème sur le sujet ». Les deux ingrédients de base sont une plateforme collaborative opérée par l’éditeur de logiciels, « ouverte à tous les partenaires publics et privés qui participent à l’aménagement », et un modèle virtuel unique que chacun des acteurs contribue à enrichir selon sa spécialité.

À terme, ce jumeau virtuel de la ville réunira toutes les données sur les infrastructures, réseaux et services de l’agglomération (eau, énergie, transports, etc.), qui évolueront dynamiquement avec la remontée continue de nouvelles données. « Il s’agit de mobiliser tous les paramètres de la ville pour réaliser des simulations, des prévisions et du suivi qui prennent en compte toutes les interactions. Par exemple, tous les acteurs de la mobilité partageront les mêmes informations. »

Des avancées technologiques et sociétales

Le démonstrateur ville durable est résolument placé sous le signe du collaboratif. En direction des PME avec un appel à manifestation d’intérêt qui sera piloté par Images & Réseaux pour faire émerger des innovations s’appuyant sur les outils en place. Et en direction des habitants de la métropole, pour ajouter à ces outils une dimension de concertation citoyenne autour de la vie de la cité et des projets d’aménagement.

C’est aussi une opération de marketing territorial qui positionne Rennes et son écosystème de laboratoires et entreprises en pointe sur un sujet porteur, dans un contexte de forte concurrence entre de nombreuses villes à travers le monde. L’ambition : « construire un modèle de ville numérique durable qui puisse aussi s’exporter ».

Billets similaires :

No comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Rennes, ville durable, aura son jumeau virtuel | Rennes Numérique Bretagne - […] Source : Rennes, ville durable, aura son jumeau virtuel – Le Mag numérique | Le Mag numérique […]