#Nantes #Startup #Sensorwake lève des fonds grâce à la plateforme de crowdfunding PROXIMEA

#Nantes #Startup #Sensorwake lève des fonds grâce à la plateforme de crowdfunding PROXIMEA

11 Avr 2016

Le 2 mars, une cinquantaine d’investisseurs potentiels étaient réunis rue Scribe, au «Startup Palace» à Nantes (44) pour écouter Guillaume Rolland et Ivan Skybyk présenter un projet qui a déjà beaucoup fait parler de lui : Sensorwake. Pas  encore  commercialisé,  le  (déjà)  célèbre  réveil  olfactif  fait  l’objet  d’une  levée  de  fonds.Objectif    :    recueillir     1M€ pour  assurer  le   développe- ment de l’entreprise et la commercialisation du  réveil.  Pour  accompagner  cette  levée de fonds, les deux jeunes Nantais comptent sur des business angels mais aussi sur PROXIMEA, plate- forme de crowdfunding régionale créée par la Banque Populaire Atlantique et le Crédit Maritime Atlantique. Pour investir, tout se passe donc en ligne sur proximea. net.

reveil olfactifSensorwake, une expérience inédite

Sensorwake, c’est un réveil olfactif. Il diffuse à l’heure du réveil l’odeur choisie pour se réveiller sans bruit, tout en douceur et en moins de 2 minutes… Chocolat, café, menthe, herbe fraîchement coupée, croissant chaud… les 7 fragrances proposées sont toutes composées par la société Givaudan, leader de l’industrie de la parfumerie et des arômes. A  l’heure  du  réveil,  une   capsule   libère    progressivement l’odeur  choisie   :   chaque   capsule a une durée de  vie  de  30  réveils. Le lot de 2 capsules, soit 2 mois d’utilisation, est proposé au prix de 9,90€. Le prix du réveil est quant à lui de 99€, proposé avec une capsule pain grillé offerte. Sensorwake a également prévu une alarme de secours sonore  s’acti-  vant  3  minutes  après  la    diffusion.

« Même avec un nez bouché en hi- ver,  l’utilisateur  pourra  se   réveiller  grâce  à  l’alarme   de   secours. Le réveil olfactif se veut avant tout rassurant » précise Guillaume Rolland le jeune inventeur de 19 ans.

Le jeune créateur et son produit déjà « oscarisés »

Créé par le lycéen Nantais  Guillaume Rolland et déjà «  oscarisé » à de  nombreuses  reprises  par les médias internationaux, le réveil olfactif repéré par Google l’année  dernière  est  maintenant   en    cours    de    commercialisation. Les deux associés se sont vu re- mettre de nombreux prix pour cette innovation. Sensorwake a notamment été sélectionné par Google parmi les 15 innovations « qui peuvent changer le monde » lors du Google Science Fair 2014 ; la start-up a  également reçu un prix de l’innovation lors du dernier CES de Las Vegas. Aujourd’hui Sensorwake fait partie du mouvement « Moteur de Réussite » organisé par Google mettant en avant les plus belles réussites entrepreneuriales françaises.

Une levée de fonds pour accompagner l’essor de la start-up nantaise

Des business angels Européens ainsi que Proximea participent à cette levée de fonds. Grâce à cette première levée de fonds, Sensorwake est donc lancée pour  2016.  La  start-up  reçoit  dès à présent les premiers réveils pro- duits, et finalise ses premiers contrats de distribution. « La production de masse commence en mai prochain, nous sommes donc très heureux de pouvoir partager cette nouvelle expérience matinale avec des  milliers de clients dans les semaines à venir » raconte Guillaume Rolland.

« Pour moi c’est juste évident : le réveil olfactif a un bel avenir devant lui. Le fait d’avoir pré-vendu 1500 réveils via Kickstarter est une preuve réelle de trac- tion du produit. Il y a un marché ! Guillaume  et  Ivan  ont  maintenant besoin de fonds pour se structurer, constituer leur équipe et fabriquer les réveils. Des dossiers comme ça, c’est rare ! Ils sont jeunes, complémentaires et ont déjà fait leurs preuves malgré leur jeune âge » souligne  Ulric   Le   Grand, Directeur Général Proximea.

« Proximea est une formidable solution pour nous permettre de regrouper les investissements de nos proches et  de nos soutiens locaux qui avaient à cœur de suivre notre aventure au plus près » raconte Ivan Skybyk, COO de Sensorwake… rejoint par Guillaume qui com- plète : « Nous avons choisi Proximea car c’est une filiale de la Banque Populaire Atlantique située à proximité de nos bureaux, en  Loire-Atlantique,  ça  nous a semblé important. Et puis, être bien entendu, compris par les personnes qui nous accompagnent était décisif et c’est ce qui nous a plu avec l’équipe Proximea. Bref, c’est une plateforme nouvelle, locale et prometteuse,… on se ressemble finalement. »

 

Billets similaires :

One comment

  1. Jolie histoire ! Comment peut on fabriquer les réveils en Mai 2016 et promettre leur livraison aux backers de Kickstarter le même mois ? J’ai du rater un épisode…