La start‐up lyonnaise Forcity remporte le Grand prix de l’innovation urbaine

La start‐up lyonnaise Forcity remporte le Grand prix de l’innovation urbaine

26 Mai 2016

A l’occasion du premier Forum smart cities organisé par le quotidien Le Monde en partenariat avec la Métropole de Lyon ce vendredi à l’Hôtel de ville de Lyon, la start‐up lyonnaise Forcity a reçu le Grand Prix de l’innovation urbaine, une récompense décernée à la majorité du jury international de l’événement qui avait reçu 200 candidatures !

Les prix Le MondeSmart Cities ont été remis à Lyon, vendredi 20 mai, en présence de Gérard Collomb, sénateur-maire et président de la Métropole, et de la sociologue néerlando-américaine Saskia Sassen, inventeure du concept de « villes globales ». Un jury international, composé de personnalités qualifiées, a choisi les lauréats des cinq Prix de l’innovation urbaine, et décerné deux accessits par catégorie pour tenir compte de la qualité de projets difficiles à départager.

C’est la start-up lyonnaise ForCity qui a remporté le Grand Prix Le Monde-Atelier BNP Paribas. L’outil interactif qu’elle a conçu aide les acteurs urbains à décider aujourd’hui pour demain.

 

city

ForCity : scénariser les futurs des territoires :

ForCity a vu le jour à Lyon en janvier 2014. La startup a été fondée par François GROSSE (Président) et Thomas LAGIER (Directeur général) avec pour ambition d’aider les acteurs des territoires à réaliser leur planification stratégiques et pouvoir tester, scénariser, comparer, challenger les futurs possibles d’un territoire.

Quand on est un acteur de territoires, qu’on évolue dans le monde du transport, de la gestion de l’énergie, de l’immobilier, du développement économique, les décisions engagent souvent l’avenir. Mais la ville évolue sans cesse, et ce qui se passe dans un domaine influence le domaine voisin, ce qui se passe en un lieu influence le reste de la ville, ce qui se passera demain aura d’autres conséquences après-demain : la ville est par essence un édifice systémique où tout est étroitement lié à tout. Comment gérer cette complexité où chaque décision engendre des effets multiples à différentes échelles ?

 

La Plateforme ForCity :

Forcity (www.forcity.com) a développé une plateforme interactive en 3D destinée à aider les acteurs urbains, et notamment les collectivités, à procéder à leurs choix d’aménagement grâce à la modélisation, qui permet de mesurer à des échelles allant de 1 ans à 10 ou 20 ans les répercussions de leurs choix sur les systèmes urbains.

Forcity travaille notamment avec la Métropole de Lyon sur le projet de modélisation du quartier de Gerland (MUG). La start‐up est capable, par exemple, d’imaginer et de montrer les conséquences à terme de la construction d’un nouveau pont sur le Rhône et avait travaillé pour la Métropole de Lyon aux conséquences de la La plateforme comporte des outils de gestion de base de données, de calcul et de simulation, de représentation 2D et 3D des territoires, d’interface utilisateur. Elle héberge :

  • • Des modèles numériques, c’est-à-dire la représentation mathématique du fonctionnement d’un système ou des relations entre plusieurs systèmes (y compris des «systèmes humains», avec leurs processus décisionnels) ;
  • • Des données représentatives du territoire ou résultant de calculs à partir des modèles : données géographiques, démographiques, et plus généralement données thématiques de différentes na- tures.

La stratégie logicielle de ForCity repose sur l’agilité et la diversification : ForCity exploite au maximum le formidable potentiel offert par l’open-source (logiciel libres) et recherche l’interopérabilité sur de nombreux composants, comme la représentation géographique en 3D, par exemple. Avec son  partenaire ForCity platform, société rennaise qui développe notamment sa plateforme logicielle, ForCity contribue à l’open-source en concevant notamment un modèle de données urbaines ouvert  (data model). En matière d’outils de simulation, ForCity est oecuménique : pour chaque client, ForCity met en oeuvre dans sa plate- forme le logiciel de simulation le mieux adapté à sa problématique, toujours dans une logique du « juste nécessaire ».

 

Les plateformes territoriales :

Le business model de ForCity comprend l’implantation progressive d’une plateforme de simulation dans chaque territoire. Implanter une plateforme dans un territoire, c’est évidemment l’alimenter avec des données représentatives de ce territoire : géographie, démographie etc.  C’est aussi alimenter la plate- forme avec des modèles numériques adaptés au territoire et fiabilisés sur ce territoire : le service apporté par ForCity à ses clients est une capacité de simulation intégrée et dynamique ; cela suppose d’implanter dans la plateforme partagée par tous les utilisateurs des modèles de simulation de l’évolution du territoire, plus ou moins sophistiqués selon la taille du territoire et la nature des utilisateurs pressentis. Cette phase préliminaire a un coût important, qui est un investissement de ForCity.

A noter que dans certains cas, l’importance des enjeux pour le client de ForCity peut justifier d’entrer directement dans une phase opérationnelle, au travers d’une réalisation ambitieuse. C’est précisément le schéma qui se concrétise aujourd’hui à Lyon : en juillet 2014, le Grand Lyon y a été la première entité à confier un projet à ForCity, sur le thème du développement urbain, permettant à ForCity de lancer la réalisation de sa plateforme lyonnaise ; six mois plus tard, deux autres clients importants (des entreprises) ont confié à leur tour des réalisations à ForCity, dans les secteurs de la mobilité et de l’énergie ; et d’autres entreprises expriment à leur tour leur intérêt. La capacité de ForCity à offrir simultanément sa plateforme à différents acteurs oeuvrant dans des secteurs d’activité différents est ainsi établie.

 

 

Au cours de cette journée de débats sur les smart cities, 5 start‐up lyonnaises ont été présentées dans le cadre du « match des start‐up » :

  • Stimergy propose d’utiliser la chaleur dégagée par les systèmes informatiques pour chauffer l’eau des immeubles d’usage collectif.
  • Go Sense développe des technologies innovantes d’augmentation sensorielle au service des déficients visuels. http://www.gosense.com
  • Citylity développe une application mobile géolocalisée pour faciliter les échanges entre les habitants d’un même immeuble ou d’un même quartier. http://www.citylity.com
  • Seety propose une application de running‐découverte permettant aux sportifs d’obtenir tous les avantages d’un audio‐guide, de façon géolocalisée et originale. https://www.seetyapp.com
  • Theoriz est une start‐up spécialisée dans la réalisation d’installations interactives et de dispositifs de spectacle et de systèmes de projections vidéo à grande échelle. http://www.theoriz.com

Ce 1er Forum smart cities a réuni plus de 300 personnes dans le salon d’honneur de l’Hôtel de ville de Lyon. Le journal Le Monde a choisi Lyon comme lieu de cette première édition car la métropole lyonnaise est l’une des plus en pointe en France et en Europe pour le développement à grande échelle d’applications et d’expérimentations très concrètes de la ville intelligente.

Pour Gérard Collomb, Président de la Métropole de Lyon « il n’y a d’intelligence que collective et d’innovation que collaborative et je crois profondément que les stratégies « ville intelligente » ne peuvent réussir que si des communautés humaines se mettent en mouvement, travaillent ensemble au développement de projets concrets ».

Au cours de ces trois dernières années, une centaine de partenaires publics et privés ont investi 240 M € dans une quarantaine d’expérimentations sur le territoire de la Métropole de Lyon.

 

Billets similaires :