Pour une digitalisation au service du client : ce qu’en pense Catherine Barba

Pour une digitalisation au service du client : ce qu’en pense Catherine Barba

28 Juil 2016

Madame Catherine BARBA, « Entrepreneuse, business angel influente (…), spécialiste du e-commerce »[1], était la première invitée de cette 3ème édition du West Web Festival (festival dédié au web) le 14 juillet dernier à Carhaix. Pour Madame BARBA il ne fait aucun doute que l’innovation est issue de la diversité. Il est capital de travailler avec des gens différents, de croiser les métiers (marketing, IT, etc.) et les tailles d’entreprise[2] explique-t-elle.

Catherine-BarbaEn découvrant Amazon Prime aux Etats Unis, véritable « service de streaming vidéo », elle se questionne sur la présence des entreprises traditionnelles dans la vie digitale des gens[3]. Est-elle suffisante ? Aux Etats Unis il y a une « fabrique d’inventeur » poursuit-elle. Mais qu’est-ce qui fait que là-bas on accorde plus d’importance à une idée nouvelle ? Il faut savoir avant toute chose qu’une idée nouvelle n’a de valeur que dans l’action souligne C.BARBA. Et c’est là leur force.

Les magasins sont différents. Aux Etats Unis le vendeur propose un service d’accompagnement et possède même… des cartes de visite ! L’objectif ? « Garder un lien personnel » avec le client. La relation client aux US est basée sur deux piliers :

  • La résolution de problème
  • La création d’un lien émotionnel avec son client
    • D’où l’importance du vendeur.

Cependant selon C. BARBA, il y a aux US une faille : un manque de connaissance du client pour proposer un service personnalisé. Et ce manque-là constitue un véritable levier pour les/nos startups françaises.

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de modèles innovants donnés lors de cette conférence :

  • Casper, startup américaine de vente de matelas. La société se positionne comme un « expert du bien dormir » explique Catherine BARBA. À noter qu’ils n’ont pas de magasin physique. « Ils considèrent que leur métier est autant de créer et d’animer une communauté que de vendre des matelas et passent beaucoup de temps à nourrir la conversation en ligne. Des célébrités conquises par leur ton et leurs produits se sont fait les ambassadeurs de Casper »[4]. Site internet : https://casper.com/
  • Jam, startup française dont l’ambition est « d’aider les étudiants dans leur quotidien à trouver tout ce dont ils ont besoin gratuitement [un stage, un appartement, etc.] (…) Jam c’est une conversation qui se fait par sms, facebook messenger, twitter (…) avec une intelligence artificielle qui est supervisée par des humains »[5] explique Marjolaine GRONDIN (CEO et Cofondatrice – hellojam.fr). Site internet : https://hellojam.fr/
  • LittleBits, startup américaine qui commercialise de petits blocs électroniques permettant « d’imaginer toutes sortes de prototypes (…) chaussures à lacets clignotants, tourneur de page de partition, assiette mouvante »[6]. Site internet : http://littlebits.cc/
  • Stitch Fix, « startup (…) qui vous permet, sous le modèle de la souscription, de recevoir chez vous (pour l’instant seulement aux États-Unis), une box contenant 5 vêtements »[7] que vous décidez d’acheter ou non. Il faut savoir que 70% des gens qui reçoivent ces colis achètent au moins un produit ajoute Madame BARA. L’abonnement assure une récurrence de revenu souligne-t-elle. Site internet : https://www.stitchfix.com/

[1] « Catherine Barba, mama intrépide du e-commerce », Liberation, Léa LEJEUNE, 23 mars 2014, http://www.liberation.fr/futurs/2014/03/23/catherine-barba-mama-intrepide-du-e-commerce_989356

[2] « West Web Festival 2016 jeudi 14 juillet Partie 1 », West Web Valley, vidéo [19:20-20:10/1:33:42], ajoutée le 18 juillet 2016, https://www.youtube.com/watch?v=ivqGw4POVww

[3] « West Web Festival 2016 jeudi 14 juillet Partie 1 », West Web Valley, vidéo [20:50-22 :00/1:33:42], ajoutée le 18 juillet 2016, https://www.youtube.com/watch?v=ivqGw4POVww

[4] « COMMENT LA START-UP CASPER MODERNISE LA VENTE DE MATELAS », Catherine BARBA Group, http://catherinebarba.com/fr/actu/comment-la-start-casper-modernise-la-vente-de-matelas

[5] « Jam, l’application qui répond à toutes les questions des étudiants », Le crash test, vidéo [0:34-1 :00/5:12], publié le 06/04/2016, http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/start-up/2016/04/06/32004-20160406ARTFIG00224-jam-l-application-qui-repond-a-toutes-les-questions-des-etudiants.php

[6] « Little Bits : quand l’électronique devient un jeu… de Lego », We Demain, Côme BASTIN, publié le 20 janvier 2014, http://www.wedemain.fr/Little-Bits-quand-l-electronique-devient-un-jeu-de-Lego_a404.html

[7] « [Start-up d’Ailleurs] Personnalisez votre style avec Stitch Fix ! », Le BusinessPlan.fr, 9 mars 2013, http://www.lebusinessplan.fr/stitch-fix/

Billets similaires :