Rennes et Nantes actives lors des journées nationales #IA

Rennes et Nantes actives lors des journées nationales #IA

6 Mar 2017

A Rennes et Nantes, les deux rencontres organisées le 1er et le 2 mars 2017 dans le cadre des journées nationales de l’Intelligence Artificielle (IA) ont été très productives pour contribuer à la définition du plan national #FranceIA. Une mission accomplie pour le pôle de compétitivité Images et Réseaux chargé de coordonner les rendez-vous de concertation dans les Tech Places du Grand-Ouest.

L’information a circulé tardivement mais le cabinet ministériel d’Axelle Le Maire en charge du numérique et de l’innovation a réussi son pari malgré le départ anticipé de la ministre. Aux quatre coins de la France, les villes Tech Places étaient mobilisées pour relayer les journées nationales de l’IA et construire le futur plan national #FranceIA. Dans le Grand Ouest, le pôle Images & Réseaux a porté l’organisation d’une rencontre à Rennes le 1er mars et a soutenu celles de Nantes le 2 puis de Brest le 3 mars.

Les journées de l’#IA ont fait beaucoup parler sur les réseaux sociaux. Entre 2000 et 3000 participants étaient présents pour débattre de l’intelligence artificielle dans une vingtaine de lieux d’innovations en France entre le 1er et le 3 mars. Vendredi, le hashtag #FranceIA était même répertorié dans les « top tweets » en France. L’événement national a rencontré un très grand succès, surpassant les attentes gouvernementales.

A Rennes par exemple, une cinquantaine d’acteurs de l’Intelligence Artificielle (chercheurs, entreprises, startups, économistes, etc.) et citoyens ont participé à une table-ronde suivie d’ateliers collaboratifs à la Maison des associations de Rennes le mercredi 1er mars de 16h à 20h. La commande consistait à mobiliser tous les membres de la communauté Intelligence Artificielle afin de fédérer les nombreuses initiatives émergentes en France pour définir une stratégie nationale concertée et mettre en avant le potentiel de la France dans ce domaine essentiel pour l’avenir. Les ateliers participatifs, l’un orienté « Usages », l’autre « Territoire et économie » ont permis de débattre ouvertement des atouts, faiblesses, opportunités et menaces attribués au développement de l’intelligence artificielle.

Dans le cadre de l’atelier « Usages » à Rennes, les échanges se sont surtout focalisés sur les éléments de contexte. Henri Sanson, directeur de Recherche chez Orange Labs (spécialiste en big data, intelligence artificielle, aide à la décision et nouveaux formats audiovisuels) était chargé de la restitution délicate des travaux de groupe. « En préambule, il y a eu consensus sur le fait que l’IA, comme la plupart des innovations technologiques, n’est ni bonne ni mauvaise, mais que c’est l’usage qui en est fait qui peut éventuellement poser problème », insistait-il. Les questions de la formation, de l’éducation et de démystification des technologies faisant appel à l’intelligence artificielle ont été soulignées, ainsi que les questions d’éthique et de cadre légal d’utilisation tant pour les données personnelles que industrielles. Le public a fait plusieurs suggestions intéressantes comme celles de s’intéresser avant tout aux usages par secteur d’activité et/ou métier et de concentrer les recherches en #IA dans les secteurs où l’homme est reconnu comme le moins performant dans ses prises de décisions (santé ou encore justice par exemple). Les chercheurs ont insisté quant à eux sur les enjeux d’apprentissage et de qualification des données, préférant parler aujourd’hui de #Smartdata plutôt que de #Bigdata qui ne serait plus vraiment la solution. La cohabitation humain et IA et l’interaction de l’humain sur l’IA restent les enjeux principaux des équipes de Recherche & Développement qui devront rassurer, donner confiance aux hommes face à la machine, notamment en favorisant (ou imposant) la transparence des algorithmes pour l’apprentissage.

Un rendez-vous est prévu le 21 mars de 14h à 20h à la cité des Sciences et de l’Industrie à Paris pour la restitution des conclusions du rapport #FranceIA en présence d’élus, de responsables politiques, de chercheurs français et des startups les plus prometteuses dans le domaine de l’intelligence artificielle.

> En savoir plus sur la stratégie nationale #FranceIA
> Rappel du programme de la rencontre du 1er mars à Rennes