8 projets labellisés Images & Réseaux retenus par l’ANR

8 projets labellisés Images & Réseaux retenus par l’ANR

28 Juil 2017

Les premiers résultats de l’Appel à Projet Générique lancé par l’Agence Nationale de la Recherche ont été publiés ce mois-ci. Ces derniers s’avèrent positifs pour Images & Réseaux avec un taux de sélection des projets labellisés par le pôle atteignant 42%, soit un total de 8 projets retenus.

  1. C’est le nombre global de projets sélectionnés dans le cadre de l’AAPG 2017. Une augmentation d’une centaine de projets par rapport à l’édition de l’année précédente. Parmi eux, 8 projets labellisés Images & Réseaux dont une majorité concernant les « réseaux et Internet des objets ». Un domaine stratégique fort qui s’explique par la présence de nombreux acteurs sur ces sujets dans le Grand Ouest.
  • Le projet ADDICTE II – porté par l’UNIVERSITE DE NANTES

L’objectif du projet ADDICTE est de proposer une solution d’analyse sémantique distributionnelle en domaine de spécialité (ontologies de domaine, thésaurus, ressources terminologiques) qui sont utilisables à la fois en ingénierie des connaissances et dans certaines applications documentaires.

  • Le projet BRAVE – porté par SIRADEL

Le projet BRAVE propose l’étude de technologies de radio-communication innovantes. Il contribuera à l’émergence de systèmes de communication sans fil « beyond 5G » (B5G) de très haut débit et très forte capacité. Le projet vise l’obtention d’une meilleure efficacité spectrale sous des contraintes exigeantes de consommation d’énergie.

  • Le projet FLEXOPTIM – porté par l’UNIVERSITE CLERMONT AUVERGNE

FLEXOPTIM développera des algorithmes de routage et l’allocation de spectre afin d’optimiser l’usage du spectre WDM dans les SFON, pour des instances réalistes (des dizaines de noeuds et des centaines de demandes de connexion). Le principal défi est le passage à l’échelle des algorithmes. FLEXOPTIM interagira ainsi régulièrement avec les équipes d’Orange Labs impliqués dans les forums et instances de normalisation pertinentes.

  • Le projet NOOMAN – porté par l’UNIVERSITE DE BRETAGNE SUD

Le projet propose une solution architecturale qui consiste à donner la possibilité aux mémoires d’être maître sur le réseau et d’initier des transactions en direction des processeurs. Il s’agit d’ajouter un composant proche de la mémoire, programmable de façon à connaître les besoins du processeur, et capable d’envoyer directement les données à travers des notifications. Ce concept est appelé notifying memories, ou mémoires notifiantes. Cette capacité des mémoires d’initier des transactions avec le processeur permet d’optimiser les échanges, ce qui conduit à une baisse de la consommation d’énergie.

  • Le projet PIL – porté par l’IMT ATLANTIQUE BREST

L’objectif est d’explorer l’articulation entre, d’une part, l’évolution de la concentration des médias, les modèles d’affaires numériques et les pratiques sociales et, d’autre part, le pluralisme de l’information au niveau des contenus, des sources et de l’exposition des informations. Pour cela, ce projet repose sur des approches méthodologiques innovantes croisant les domaines socio-économiques (analyse des marchés, des usages, des pratiques et des réseaux) et informatiques (représentations linguistiques et analyse de la dynamique communautaire).

  • Le projet PISCO – porté par l’INSA LYON

Le projet vise à proposer deux prototypes : un prototype de réalité virtuelle sur dispositif Oculus Rift et un prototype de réalité mixte sur dispositif Microsoft Hololens. Les outils proposés permettrons de résoudre aussi bien les problèmes de latence de transmission rencontrés pour des données 3D distantes, que les contraintes de rendu inhérentes à la réalité virtuelle et mixte. La grande originalité du projet réside dans le fait qu’il va considérer des données 3D riches, intégrant non seulement des informations géométriques mais également des attributs d’apparence et d’animation.

  • Le projet REVERY III – porté par l’UNIVERSITE REIMS

Le projet ReVeRY va concevoir une grille de caméras spécifiques : un système rentable qui d’une part, va capter en une seule acquisition plusieurs points de vue à des expositions différentes, et d’autre part convertira un flux vidéo multi-vues, multi-exposé en un média riche de haute qualité. Ce média plus riche intégrera conjointement les informations UHD, HDR et profondeur dans un format dédié.

  • Le projet WAKE-UP – porté par l’UNIVERISITE RENNES 1

En se basant sur le concept de la wake-up radio (WUR), qui garde le récepteur en veille avec une consommation négligeable, le projet Wake-Up a pour objectif de proposer des nœuds de capteurs sans fil hétérogènes (radio longue portée et WUR courte portée) et une architecture réseau originale avec protocoles d’accès dédiés permettant des communications efficaces en énergie avec une faible latence.

Images & Réseaux tient à féliciter l’ensemble des acteurs impliqués dans ces projets. Le pôle à l’habitude d’accompagner ce type de projet et de les préparer aux appels à projet tel que l’AAPG. En 2013, Images & Réseaux était même le premier pôle français à l’ANR avec 14 projets retenus et des subventions s’élevant à 8.72M€. Par ailleurs, cette année, encore 6 autres projets labélisés par le pôle se trouvent en liste complémentaire. Cette liste, couplée avec la sélection des Projets de Recherche Collaborative Internationale (PRCI), viendra compléter les premiers résultats de l’AAPG 2017. Fin août, l’Agence Nationale de la Recherche publiera son Plan d’action 2018 ainsi que l’AAPG 2018 et lancera à cette occasion pour la deuxième année consécutive, l’ANR Tour. Il n’est donc pas trop tard pour demander le label Images & Réseaux d’ici là !

Qu’est-ce que l’Appel à Projets Générique ?

L’appel à projets générique est le principal appel à projets de l’exercice budgétaire 2017. Il est ouvert à toutes les disciplines scientifiques et à tous types de recherche, depuis les projets les plus fondamentaux jusqu’aux recherches appliquées menées dans le cadre de partenariats avec des entreprises et notamment les PME et les TPE. Il permet de mutualiser la majorité des actions des différentes composantes du plan d’action

Plus d’informations sur le site officiel de l’ANR : http://www.agence-nationale-recherche.fr/

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.