PRIDE, nouvelle plateforme de partage de données Smart grids dans l’Ouest

PRIDE, nouvelle plateforme de partage de données Smart grids dans l’Ouest

30 Août 2017

« Plateforme Régionale d’Innovation pour les Données d’Energie », telle est la définition du projet PRIDE, coordonné et labellisé par le pôle Images & Réseaux et lancé le 18 mai dernier à Rennes. Il s’intègre au projet SMILE (Smart Ideas to Link Energies), lauréat de l’appel à projets national sur les réseaux électriques intelligents, qui comporte plusieurs chantiers de déploiement de solutions intelligentes productrices ou utilisatrices d’énergie (notamment électriques). Les rencontres avec les clients finaux pour définir les cas d’usage de PRIDE commenceront dès septembre 2017.

L’objectif de PRIDE est de construire et mettre en place une plateforme de données ouvertes répondant aux enjeux smart grids* des régions Bretagne et Pays de la Loire. Le projet, d’une durée de 36 mois, réunit collectivités locales et acteurs du secteur de l’électricité. Financé par l’ADEME, il associe un mix de grands groupes, PME, startups et laboratoires publics aux compétences complémentaires comme le Pôle Images et Réseaux (Chef de file), CEA-LIST, Cityzen data, Forcity platform, Orange, Trialog, Enedis, RTE, GRT Gaz et GRDF.

Bertrand Yeurc’h est le nouveau chef de projet PRIDE chez Images & Réseaux. Il nous en dit plus sur ce projet et sa mission des prochains mois.

En quoi consiste le projet PRIDE ?

« PRIDE va répondre au besoin de collecte des données des projets et des réseaux en déroulant des algorithmes contribuant à la gestion de l’énergie. Cette plateforme logicielle neutre et cyber sécurisée est la condition sine qua non de la libération et du partage des données smart grids servant de médiation entre les différents protocoles des projets de SMILE. PRIDE prévoit de synthétiser et standardiser en un endroit unique les informations disponibles des sous-projets déployés afin de démontrer et d’analyser l’efficacité du déploiement vis-à-vis des objectifs de maitrise des consommations électriques. Elle ne développera pas de cas d’usages propres mais les étudiera pour disposer de la meilleure infrastructure possible ».

Quelles sont les étapes qui vont jalonner le projet ?

« Les différents jalons sont à 11 mois, avec la démonstration d’une chaîne existante sur PRIDE avec une première version des outils de gouvernance des données et de sécurisation de la plateforme. A 18 mois, avec la démonstration d’une plateforme de test. A 24 mois, avec la démonstration d’une chaîne complète, facilitateurs et outils. Et enfin, à 36 mois, avec la finalisation de la phase de déploiement de la plateforme industrielle et de l’intégration des nouveaux projets ».

Quels sont les retombées attendues de ce projet ?

« PRIDE est lui-même très attendu et devrait répondre à 3 objectifs prioritaires :

  1. La généralisation du concept de Service Public de la Donnée d’Energie voire plus largement Service Public de la Donnée
  2. L’interopérabilité à travers l’architecture SGAM (Smart Grid Coordination Group) et des API ouvertes pour héberger des algorithmes à valeur ajoutée
  3. La contribution aux standards européens et internationaux sur l’échange et la sécurisation des données dans le secteur de l’énergie ».

 


Qu’est-ce que le projet SMILE ?

Le projet SMILE (SMart Ideas to Link Energies) est un projet interrégional, porté par la Bretagne et les Pays de la Loire. Prémices d’un service public de gestion de l’énergie, il consiste à développer à grande échelle les réseaux électriques intelligents dans l’Ouest de la France à horizon 2020. Il vise à mettre au point des solutions pour appréhender les nouveaux défis énergétiques en lien avec les technologies numériques : intégration et stockage des énergies renouvelables, maîtrise au quotidien des consommations d’électricité, développement des mobilités durables et usage des véhicules électriques et rechargeables, sécurisation des réseaux et approvisionnement en électricité.

 

 


*Les réseaux intelligents ou Smart Grids sont des réseaux d’électricité qui, grâce à des technologies informatiques, ajustent les flux d’électricité entre fournisseurs et consommateurs de façon à équilibrer l’offre et la demande et assurer un approvisionnement sûr, durable et compétitif aux consommateurs.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

No comments