7 lauréats Pass French tech du Grand Ouest à Matignon

7 lauréats Pass French tech du Grand Ouest à Matignon

26 Sep 2017

Les 87 entreprises lauréates du Pass French Tech promotion 2016-2017 étaient fières de participer à la cérémonie officielle  organisée en leur honneur ce lundi 25 septembre 2017 en présence du Premier ministre Edouard Philippe et du secrétaire d’Etat, Mounir Majhoubi, chargé du numérique. Parmi elles, 7 entreprises venues de Bretagne et Pays de la Loire, dont 5 récompensées en catégorie Numérique et 2 catégorie Industrie pour leur hypercroissance et leur avenir prometteur.

Les candidatures au comité de sélection de mai dernier se révèlent d’excellente qualité dans le Grand Ouest qui est fier de contribuer ainsi à la dynamique French tech nationale.

Mounir Majhoubi l’a rappelé : « Aujourd’hui, ces sociétés des secteurs « Tech » emploient plus de 5.600 salariés et ont levé, en 2017, 700 millions d’euros ».

Mounir Mahjoubi a félicité les 87 lauréats de la promotion 2016-2017 et leur a remis leur diplôme en main propre.

Des sociétés innovantes justifiant de 100K€ de CA minimum et d’une croissance de 100%

Pour la Bretagne et les Pays de la Loire, les sociétés primées sont Cailabs (fibre optique- Rennes), Mediaveille (marketing digital- Rennes), Apizee (visio-assistance – Lannion), Imeon Energy (production, gestion et stockage d’énergie – Brest), Télécom Santé (équipements hospitaliers connectés – Rennes), Advalo (marketing prédictif – Rennes) et Digitemis (Cybersécurité – La Merlatière (85)). A elles-seules, elles confirment la diversité des « tech » concernées comme s’est amusé à les énumérer le secrétaire d’Etat.
L’effet « push up » d’une reconnaissance nationale
Avec le Pass French Tech, ces sociétés aux finances déjà solides gagnent évidemment en crédibilité et en visibilité. Ariase group, rebaptisée récemment BeMove à Rennes et lauréate de la première promotion 2014-2015, rappelait l’intérêt du label pour soigner sa marque employeur qui attire les meilleurs profils tout de suite. Un atout de plus pour gagner plus et plus vite. Le Pass permet aussi d’être « dans les petits papiers du gouvernement » pour les voyages d’affaires à l’étranger, les french tech tour, etc. Ce sont des avantages pour tester de nouveaux marchés à l’international, se comparer et se développer plus rapidement. Enfin, le Pass offre un accompagnement privilégié par les principales structures publiques d’aide à l’entrepreneuriat. Parmi elles, les structures locales (Technopoles, métropoles et territoires French Tech, accélérateurs…) et nationales (Bpifrance, Coface, Business france, INPI,…) que le pôle Images & Réseaux s’engage à réunir ensemble, le même jour, dans les locaux du lauréat pour des conseils personnalisés. La complémentarité des acteurs investis et leur retour d’expérience permet d’identifier les failles dans la stratégie de développement, l’organisation de l’entreprise ou de la protection intellectuelle qui peuvent être des freins au développement international.

Les 87 lauréats autour d’Edouard Philippe, premier ministre

Un repérage toute l’année puis une procédure accélérée

90% des startups cessent leur activité en moins de 5 ans. Il faut donc repérer les plus douées et les accompagner vite et mieux pour les aider à poser les bases solides de leur organisation et garantir la pérennité. Le pôle Images & Réseaux est chargé de coordonner le repérage des entreprises du territoire remplissant les critères d’hypercroissance et d’innovation. Les problématiques de ces startups sont différentes des autres jeunes pousses ou PME très matures. Le travail quotidien des structures d’accompagnement local permet de faire remonter les dossiers intéressants. Le pôle se charge ensuite de les étudier en concertation avec l’équipe nationale French Tech et d’organiser généralement deux comités de sélection régionaux par an. Les dirigeants y sont invités à pitcher 20 minutes chacun pour présenter leur activité, leur technologie et leur perspective de développement. Plus de 15 experts de l’innovation numérique et du développement économique sont alors réunis pour accorder ce label qui fait rêver. Et le must, c’est d’obtenir un renouvellement l’année suivante pour se démarquer encore plus dans chaque promotion. Télécom Santé de Rennes était déjà dans la précédente promotion et vient une nouvelle fois de multiplier son chiffre d’affaires par dix, ce qui devrait lui permettre de recandidater l’année prochaine.
4 entreprises sur 7 de cette promotion investis dans des projets collaboratifs de R&D du Pôle Images & Réseaux
Télécom Santé, Advalo, Cailabs et Apizee ont très tôt compris l’intérêt de mutualiser ses compétences technologiques pour répondre à de nouveaux usages et de nouveaux marchés. Le coup de pouce du Pôle I&R, grâce à son label, leur a permis de développer ou consolider leur solutions et/ou produit. Cette étape se révèle une nouvelle fois fructueuse pour accéder au succès au vu des résultats prometteurs de ces fiers lauréats.
Un prochain comité de sélection est actuellement en cours de préparation et devrait avoir lieu fin novembre à Nantes. Les acteurs économiques de l’Ouest sont déjà aux aguets mais il est toujours possible de s’identifier si les principaux critères sont bien respectés.
Pour en savoir sur les critères et la procédure dans l’Ouest, voir le site Images & Réseaux 
Voir aussi le site de la French Tech

Billets similaires :