Avec Dazzl et un smartphone, devenez citoyen reporter

Avec Dazzl et un smartphone, devenez citoyen reporter

3 Nov 2017

On connaissait déjà les Youtubers, ces mordus de la vidéo qui publient leurs films en ligne. Voici venir les Dazzlers, des citoyens reporters qui couvrent un événement en direct dans un esprit collaboratif. Ce nouveau concept est un des usages permis par Dazzl. La plateforme mise au point à Rennes revendique la position de « 1ère solution de vidéo live streaming multicam dans le cloud ».

À l’origine, un projet Images & Réseaux emblématique. Zewall avait dès 2011 jeté les premières bases d’un portail web de diffusion en direct à partir de multiples sources vidéo. Une exploration des nouveaux usages des technologies 4G, HTML5 et WebRTC qui lui avait valu le prix Loading the Future 2012. Aujourd’hui la belle histoire Zewall se prolonge par une startup nommée Dazzl. Elle a conservé les grandes lignes du projet collaboratif qui a été « un formidable accélérateur pour Dazzl ». Même si, les technologies évoluant, « il a fallu rebâtir une plate-forme complète », confie le CEO. Celui-ci s’appelle Thierry Scozzesi. Avec son associé, Laurent Cogné, il a fondé la startup au printemps 2016.

Un car régie mobile dans le navigateur !

Après un an de développement, le produit est opérationnel. « Nous sommes une plateforme de vidéo live collaborative », résume le dirigeant. À quoi on peut ajouter les qualificatifs de solution entièrement dématérialisée et mobile. Pour la captation des images, de simples smartphones suffisent grâce aux applications disponibles sur les stores iOS et Androïd. Tandis qu’une application web, « une régie vidéo dans le cloud », permet d’agréger les différentes sources et réaliser le multiplex. « Les diffuseurs peuvent recevoir des flux illimités d’amateurs et de professionnels, envoyés directement dans leur studio via l’application mobile. Puis organiser et afficher tous les flux à la fois, sélectionner le contenu qu’ils veulent utiliser, et les diffuser. » Des équipements de captation autres que des smartphones peuvent aussi être intégrés tels que « des caméras IP, des Drones, des Osmos, des GoPro, des encodeurs vidéo… »

Le tout constitue une solution souple et peu coûteuse en regard des équipements lourds traditionnels du type studio ou car régie. Qui permet en outre une multidiffusion vers plusieurs plateformes telles qu’un site web, Youtube, Daily Motion, Facebook ou Periscope… Les trois caractéristiques – captation depuis n’importe quel smartphone relié en 4G, régie dématérialisée et diffusion multicanale – font de Dazzl une solution de vidéo collaborative sans équivalent. « Nous ouvrons le champ des possibles », appuie Thierry Scozzesi.

12 journalistes en multiplex

Pour se faire connaitre, rien de tel que l’expérimentation. En juin, c’était à l’occasion de la multidiffusion de l’opéra Carmen de Bizet. Neuf volontaires répartis dans neuf villes bretonnes avaient joué aux reporters grâce à Dazzl. Plus récemment, lors des journées du patrimoine de mi-septembre, 12 journalistes de France 3 ont rendu compte de l’événement depuis les différentes régions de France équipés de simples smartphones. Comparé à un multiplex équivalent avec des moyens classiques, la chaîne a pu alléger l’équipe déployée « de 100 à 30 personnes ».

Outre les groupes médias et la presse, Dazzl espère toucher « la communication corporate et l’événementiel ». Par exemple le lancement d’un produit, une opération marketing, une conférence… Des cibles de toutes dimensions car la solution s’adresse aussi « aux petites structures » comme une école de journalisme, ou un réalisateur indépendant. « Nous souhaitons donner à tout un chacun la possibilité de participer à la retransmission d’un événement. Imaginons par exemple le Tour de France qui travaille avec ses moyens traditionnels mais aussi avec Dazzl permettant ainsi aux spectateurs qui sont au bord de la route de contribuer à la diffusion en direct. La capacité à atteindre et à diffuser le contenu généré par les utilisateurs est un atout dans le paysage médiatique actuel. Car les utilisateurs cherchent à accéder rapidement aux informations sur toutes les tailles d’écran et tous les flux sociaux. »

Une levée de fonds pour amorcer

Basée sur le cloud et distribuée sous forme de service, la solution est nativement taillée pour l’international : « On peut utiliser Dazzl du jour au lendemain dans n’importe quel pays où il existe un réseau 4G. » Reste à se faire connaître et enrichir les fonctionnalités. Des efforts commerciaux et de développement que doit permettre une levée de fonds d’amorçage en cours. En parallèle Dazzl multiplie les opérations. À venir, l’arrivée de la Transat Jacques Vabre en partenariat avec Sea Event. Puis le Marathon Nice-Cannes avec France 3.

 

Plus

www.dazzl.tv

Voir sur Facebook le multiplex Journées du patrimoine de France 3

 

Billets similaires :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.