EYETRAIN, la 3D numérique pour rééduquer les yeux

EYETRAIN, la 3D numérique pour rééduquer les yeux

22 Fév 2018

Lunettes 3D, casques VR, Eye Tracking… Les outils d’immersion et techniques d’interaction ne cessent de progresser. Le projet collaboratif EYETRAIN s’en est emparé à des fins médicales. Il a développé de nouveaux dispositifs d’analyse de la vision binoculaire et de rééducation des yeux à destination des orthoptistes.

Depuis quelques années déjà, un groupe de chercheurs et d’ingénieurs de Brest travaillaient sur les inconforts et la fatigabilité liés aux environnements immersifs. Ce qui les a amenés à se rapprocher de spécialistes de la santé visuelle, les orthoptistes. Pour, finalement, se rendre compte que les outils 3D numériques pouvaient avoir leur place dans les cabinets d’orthoptie. Le projet EYETRAIN s’inscrit dans cette continuité, en développant un outil innovant de rééducation orthoptique embarqué sur une lunette 3D stéréoscopique.

EYETRAIN cible les troubles de la vision binoculaire, la fonction qui nous permet de voir en relief. Une mauvaise coopération des deux yeux crée un inconfort visuel, de la fatigue et des maux de tête. Chez l’enfant, elle est source de difficultés d’apprentissage. Le dispositif développé a pour objectif de détecter ces troubles, puis de proposer des exercices de rééducation. « C’est un peu comme de la kiné, sauf qu’il s’agit de rééduquer les muscles des yeux », explique Dusan Iorgovan, dirigeant de la PME Orthoptica et coordinateur du projet.

Une caméra embarquée dans des lunettes 3D

Pour y parvenir, EYETRAIN s’était fixé deux objectifs. Le premier est un défi technologique : intégrer un oculomètre dans des lunettes 3D actives. L’oculomètre est une micro-caméra qui permet de suivre et enregistrer les mouvements de l’œil. Le second est lié à l’usage visé : développer des tests de la vision binoculaire et des exercices de rééducation à partir d’images virtuelles. Les travaux ont duré un peu plus d’un an. Qui ont abouti à une validation des principes du projet fin 2017, en particulier grâce à des expérimentations réalisées avec le CHRU de Brest. Les nouvelles fonctionnalités EYETRAIN seront intégrées à la plateforme Binoculus commercialisée par Orthoptica à destination des hôpitaux et cabinets d’orthoptie.

Comparée aux outils traditionnels, la solution utilisant des images virtuelles présente de nombreux avantages : variété des tests et exercices à disposition, suivi automatique des mouvements de l’œil, enregistrement des résultats, gains en rapidité et en confort pour le professionnel. Surtout, la plateforme développée est par nature évolutive et vouée à s’enrichir de nouvelles fonctionnalités : « EYETRAIN est une étape. Nous prévoyons d’autres développements pour aller plus loin. Notamment sur la rééducation basse vision qui permet d’optimiser les capacités visuelles des gens qui souffrent de déficiences importantes de la vue. »

 

EYETRAIN en bref

Projet AAP PME Images & Réseaux 2016

Aide au financement : Région Bretagne

Trois partenaires :

Orthoptica

Virtualys

IMT Atlantique

 

 

Billets similaires :