Axis : l’électronique dopée à la réalité augmentée

Axis : l’électronique dopée à la réalité augmentée

1 Mar 2018

Conception, industrialisation, fabrication, intégration, tests, maintenance… Axis Électronique revendique une position d’accompagnement des projets de bout en bout. Ceci avec une équipe très resserrée et fortement outillée. Et avec bientôt une nouveauté. Pour gagner en productivité, la PME équipe sa ligne de fabrication d’un outil de contrôle par la réalité augmentée.

Son positionnement actuel, Axis Électronique l’a construit dans le temps. 1992, création de la société sur une activité de maître d’œuvre de l’équipement électronique. 2006, investissement dans une ligne CMS, test et assemblage. 2012, ajout d’un bureau d’études. Et au fil de ces années, constitution d’un service de maintenance SAV. Si bien qu’aujourd’hui la PME propose une offre globale. « Nous avons en interne la palette complète des métiers de l’électronique, comme ce qui existe chez les plus grands », constate Saïd Abouali. Et le directeur Production et Qualité d’argumenter : « Sauf que nous avons la souplesse et la réactivité d’une PME. »

Un accompagnement des projets

Les clients d’Axis sont de tous horizons : agroalimentaire, médical, transport, défense, télécommunications… Et les équipements réalisés de toutes natures : systèmes de vision industriel, bancs de test, capteurs, objets connectés… À l’occasion, l’entreprise profite de son savoir-faire pour réaliser quelques produits propres. Par exemple, une carte tout équipée (System on Module) avec ressources de calcul, de communication et de connectivité, qui permet d’accélérer les développements.

Mais si l’on s’adresse à la PME lavalloise, c’est d’abord pour la qualité du service. « Notre différence, c’est le fait d’accompagner le client en termes de faisabilité et de choix techniques. Aussi pour notre capacité à réaliser des cartes électroniques à fort niveau d’exigences. » Pour certains projets, Saïd Abouali parle même de codéveloppement. « Nous sommes en train de réaliser avec EDF un système qui gère les charges/décharges de batteries de plateformes solaires. C’est du codéveloppement dans la mesure où c’est nous qui avons les capacités de proposer la solution matérielle. »

L’investissement dans une application de réalité augmentée

L’entreprise travaille avec une équipe réduite, « entre 17 et 20 personnes ». Dont une ligne de fabrication conduite par un seul opérateur. Pour gagner en productivité et en qualité, il restait toutefois à optimiser le contrôle des cartes entre la machine de pose des composants CMS et « le four de refusion ». Car la vérification à la loupe de composants souvent minuscules n’apporte pas toutes satisfactions. L’investissement dans un système AOI (Automated Optical Inspection) avait été envisagé, mais…. « Ce sont des machines qui coûtent entre 100 et 300 mille euros selon leurs fonctionnalités. Qui nécessitent de prendre du temps pour bien les programmer parce que sinon elles peuvent détecter de faux défauts. »

Finalement la solution naitra d’une conférence sur la réalité augmentée :  « Quand j’ai vu la simplicité avec laquelle on était capable d’ajouter de l’information sur les éléments réels, je me suis dit, c’est ça qu’il nous faut. » L’outil est en cours de développement. C’est une application sur tablette qui s’appuie sur le programme utilisé pour la pose des composants. « L’image réelle se superpose au modèle, ce qui met en évidence les différences entre l’attendu et la réalité. L’avantage, c’est de systématiser la vérification des zones critiques de la carte… C’est un outil d’aide à la décision. Au final, la responsabilité reste à l’opérateur. »

Avec le soutien de Métall’Augmentée

Le développement de l’application bénéficie du soutien du programme Métall’augmentée*, animé par Images & Réseaux. Prochaine étape en juin avec l’intégration de la tablette de contrôle dans le processus de fabrication électronique. Pour la suite, Saïd Abouali ne manque pas d’idées. D’abord en envisageant de commercialiser l’outil développé. Et au-delà : « L’objectif suivant sera d’utiliser le même principe pour le contrôle de l’assemblage mécanique. »

 

Plus

www.axis-electronique.com

(*) Le programme Métall’Augmentée est soutenu par le Fonds pour l’Innovation dans l’Industrie (F2i) via l’UIMM nationale, l’UIMM des Côtes-d’Armor et le pôle de compétitivité Images & Réseaux. Il a pour objectif de développer des innovations de Réalité Augmentée (RA) accessibles en termes de coût et de prise en main pour les Petites et Moyennes Industries (PMI) de la métallurgie.

Pour ce faire Images & Réseaux met en place une aide financière provenant du Fonds F2i afin de valider des solutions de RA déployables sur site industriel. Une aide financière de 20 000 euros maximum/solution est accordée pour 10 solutions. Il est encore possible de candidater. Pour plus d’information sur ce projet : http://www.images-et-reseaux.com/fr/les-appels-projetsles-appels-projets/metallaugmentee

Si vous êtes intéressés, prenez contact avec Marie Ferronnière, Chargée de mission au pôle Images & Réseaux : 02 57 19 94 50 ou mferronniere@images-et-reseaux.com.

 

Billets similaires :