SETUR se positionne en acteur du territoire intelligent

SETUR se positionne en acteur du territoire intelligent

20 Juin 2018

En l’espace de 30 ans, SETUR s’est construit une solide expertise en aménagement durable des territoires dans le Grand Ouest. Mais aujourd’hui le bureau d’études se remet en cause par de nouvelles ambitions. Il a saisi l’opportunité d’un défi CADO « Territoire intelligent » pour développer la plateforme Urban Think qui sera accessible en SaaS. Un virage numérique en vue d’étendre son marché à l’hexagone et au-delà. Entretien avec la dirigeante, Gwenaëlle Carfantan.

Installé à Chartres-de-Bretagne, SETUR est un bureau d’études spécialisé en génie urbain et aménagement du territoire. Son métier : accompagner les collectivités locales et opérateurs privés dans leurs projets d’aménagement depuis le conseil amont jusqu’à la maîtrise d’œuvre. Il est constitué d’une équipe pluridisciplinaire d’une vingtaine de personnes. La société SETUR a répondu au défi Dassault Systèmes « Visualisation de la ville » en proposant un outil innovant, Urban Think, de co-construction de la ville. Celui-ci s’appuie sur la plateforme collaborative 3Dexperience développée par 3DS.

En quelques mots, comment décrire la plateforme Urban Think ?

Gwenaëlle Carfantan. C’est une R&D que nous avions engagée depuis quelques années et que nous avons accéléré grâce au challenge CADO. Urban Think est un outil collaboratif d’évaluation des projets urbains dans leur contexte opérationnel. Il intègre une série de critères tels que l’insertion urbaine et paysagère, l’économie d’énergie, la gestion de l’eau, la mobilité et l’accessibilité, la prise en compte du bâtiment connecté et de la smart city… Donc l’ensemble des ingrédients qui permettent au promoteur ou à la collectivité d’établir un benchmark de la qualité de ses projets et d’en optimiser toutes les composantes.

L’objectif de l’outil est de faire vivre le projet tout au long de son développement. Au début, il s’agit essentiellement de conception : d’organisation des espaces entre eux. Ensuite, viennent les travaux. Puis on passe au stade du vécu : comment les gens perçoivent le projet de l’intérieur ; comment ils apprécient l’espace au quotidien ; comment l’évolution de leur environnement répond à leurs aspirations. Dans un premier temps, l’outil est réservé aux professionnels. À terme, il sera accessible en ligne en mode information car Urban Think est aussi un outil de connexion et de médiation.

Le projet s’est terminé en mars 2018. Quels seront ses prolongements techniques et commerciaux ?

GC. Aujourd’hui, nous avons réalisé la preuve de concept. L’outil a été prototypé et expérimenté en collaboration avec Rennes Métropole qui fournissait le terrain d’expérimentation : l’aménagement de la ZAC de Beauregard. Dans les mois qui viennent, il nous reste à apporter des développements complémentaires. Nous allons notamment intégrer plus d’intelligence, avec une dimension algorithmique évoluée de type Machine Learning. La plateforme sera disponible au début de l’année 2019.

Que représente Urban Think dans le parcours de la société SETUR. C’est une sorte de transition numérique ?

GC. Tout à fait. Nous sommes bien sûr depuis très longtemps équipés d’outils numériques. L’informatique, la maquette numérique, le graphisme 3D font partie de notre métier. Mais grâce à Urban Think nous changeons de dimension en proposant un service numérique à nos clients. Avec donc un nouveau modèle économique puisque l’outil sera commercialisé en mode SaaS.

Pour l’instant, nous sommes centrés sur la thématique de l’aménagement urbain. C’est une première brique que nous compléterons au fil du temps. Nous nous sommes étoffés dans cet objectif avec l’intégration au bureau d’études d’une équipe R&D.

 

Plus

www.setur.fr

SETUR est membre Images & Réseaux

CADO : Challenge pour l’accélération digitale de l’Ouest

 

Billets similaires :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.