Les enjeux de la digitalisation des organisations sont multiples, économiquement essentiels et au potentiel important. Ils répondent à des exigences business mais aussi parfois légales et participent surtout à un plus grand contrôle du pilotage de l’entreprise qui doit faire face à une concurrence toujours plus imposante. Cet accroissement de la concurrence est dû notamment à la mondialisation des échanges en ligne et à la diminution des délais relatifs aux prises de décision.

La business intelligence est un facteur clé de performance à l’ère de la transformation digitale

La donnée joue un rôle central dans la transition numérique des entreprises et à l’heure où les plateformes Cloud se multiplient. Peu importe leur taille, la collecte des données de leurs activités revêt une grande importance pour mieux capter leur niveau de performance et prendre les décisions qui assureront leur développement et leur pérennité. La BI fait désormais partie des éléments clés de performance des entreprises et un moyen éprouvé de prendre l’avantage sur la concurrence.

Les entreprises gèrent toujours plus de données et pourraient s’y perdre. Celles-ci, avant même d’être analysées pour mieux appréhender un marché, doivent être hébergées et accessibles en direct. Après l’identification de ses besoins en matière de reporting, l’entreprise peut choisir une solution intégrée ou externalisée en mode Cloud.

En tout état de cause, la solution BI retenue doit répondre aux besoins de mobilité de l’utilisateur. Lorsque celui-ci prend connaissance de ses tableaux de bord à partir de son ordinateur, il doit pouvoir retrouver toute l’information dont il a besoin sur sa tablette ou sur son smartphone lors de ses déplacements. De plus, la business intelligence évoluant rapidement, l’outil choisi doit être idéalement disponible dans le Cloud pour pouvoir s’ajuster à tous les changements technologiques et intégrer régulièrement de nouvelles fonctionnalités. Les éditeurs basculent ainsi massivement leurs solutions dans le Cloud, comme SAP l’a fait avec SAP Analytics Cloud déployé en synergie avec les intégrateurs pour que les paramétrages effectués répondent du mieux possible aux enjeux business et sectoriels.

Le numérique amène de nouveaux besoins en termes de pilotage

Les outils classiques de reporting ne sont plus adaptés au besoin d’agilité des entreprises. Il fut un temps où seuls les analystes experts en système informatique décisionnel pouvaient générer des rapports et des tableaux de bord destinés aux dirigeants de l’entreprise. Ce n’est pas un secret pour personne, les tableaux de bord et les indicateurs de performance (KPI) font partie des outils de pilotage essentiels au quotidien. Leur conception ainsi que la maîtrise des KPI doit être adéquate pour assurer le succès des décisions prises au sein de l’entreprise.

Pour s’affranchir de cet intermédiaire, les utilisateurs métiers procédaient à des extractions de données qu’ils intégraient à leurs fichiers Excel. Mais cette façon de procéder n’est ni pratique ni pérenne à long terme. Les utilisateurs veulent aujourd’hui des outils solides, fiables et dynamiques, qui leur permettent d’examiner leurs données de façon autonome, tout en profitant de la simplicité que leur procure leur tableur. En somme, parce que le temps qui leur est alloué pour prendre des décisions est de plus en plus restreint, leurs outils d’analyse doivent leur procurer beaucoup d’agilité.

L’ère moderne de la Business Intelligence

Les plateformes de BI modernes doivent en outre offrir un vaste éventail de types de visualisation présentant des interactions simples et pourvus d’une interface ergonomique et attrayante. En quelques clics, elles doivent permettre la production de rapports, tableaux, représentations graphiques, incluant la cartographie, de manière concrète sur les activités de l’entreprise en temps réel. La BI moderne doit aussi répondre à l’ensemble des besoins, comme le reporting statique. Ce type de reporting s’adresse aux utilisateurs qui souhaitent être informés des résultats de leur activité, sans pour autant passer par l’étape de l’analyse des données.

Le partage des analyses avec un écosystème fait également partie des cas d’usage devant être intégrés dans une plateforme de BI. Les entreprises veulent pouvoir partager leurs applications d’analyse avec leurs clients ou leurs partenaires d’affaires plutôt que de leur transmettre le tout en format papier comme c’était le cas auparavant. La conduite du changement devient essentielle.

S’il existe de nombreuses manières de mesurer avec précision le ROI de la business intelligence, certains indicateurs sont irréfutables. Le recoupement des données et la mise en place de corrélations permettent au système informatique décisionnel de montrer au grand jour et en direct non seulement les opportunités mais également les situations perfectibles. Ces dernières sont positives et nécessaires puisque, dans un premier temps, elles démontrent clairement l’efficacité des rapports d’analyse. De plus, la divulgation des anomalies concernant les activités d’une entreprise offre la possibilité aux dirigeants de déterminer les axes d’amélioration et de les corriger afin d’améliorer le rendement général de l’entreprise à long terme.